EDF veut faire payer les économies d’énergie réalisées par ses clients

« Une décision contraire au Grenelle de l’environnement et contraire aux lois du marché » ! C’est à peu près dans ces termes que Pierre Bivas protestait contre la sanction infligée à son entreprise, Voltalis, par la CRE. La Commission de Régulation de l’Énergie vient en effet de lui imposer de rembourser à EDF les kWh qu’elle permettait d’économiser à ses clients.rnrnEt ce, alors que l’opérateur historique a récemment émis le souhait d’augmenter prochainement ses prix de 20 %. Lorsqu’on sait que dans le même temps les importations d’électricité en provenance d’autres pays coûtent de plus en plus d’argent, il y a de quoi se poser pas mal de questions.rnrnLes faits sont relativement simples : Voltalis installe chez ses clients un boîtier qui coupe l’alimentation de certains appareils (chauffe-eau, climatisation, chauffage…) durant les grosses pointes de consommation. Selon l’entreprise, ce procédé permettrait d’économiser de 5 % à 10 % sur sa facture annuelle. Seulement, voilà, ces économies représentent un manque à gagner pour EDF qui souhaite bien évidemment récupérer son argent. Pour des raisons contractuelles et techniques, l’opérateur est en effet tenu de maintenir ses niveaux de production habituels durant les pics, indépendamment des baisses de consommation. Pour ce faire, il est d’ailleurs obligé d’importer à prix coûtant de l’énergie (en général d’Allemagne) souvent produite au moyen de centrales thermiques et donc forcément pas très écolo.rnrnLa CRE a ainsi décidé de trancher en faveur des producteurs, outre EDF, Poweo et Direct Énergie se sont en effet joints à la procédure. Arguant des économies d’argent que Pierre Bivas fait réaliser à ses clients grâce à cet « ajustement diffus » de la consommation, les Verts ont dénoncé une « prime au gaspillage énergétique » et un « racket organisé ». L’opinion publique, elle, pourrait rapidement rejoindre le parti pris écologique d’autant plus que l’augmentation de 1,5 % du prix de l’électricité au premier août plaide pour des mesures fortes pour faciliter les économies.rnrnCe conflit risque de déchaîner un peu plus les passions d’autant que Voltalis vient de déposer un recours devant le Conseil d’État. Aucun doute, l’été s’annonce… électrique.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

David Hatwell

Expert en NTIC, je vous donne 1000 et une astuces pour faire un maximum d'économies sur vos différents abonnements. Suivez toute l'actualité sur Optissima.com !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.