EDF lance un emprunt de 1 milliard d’euros auprès des particuliers

edf-emprunt1Fait inédit depuis presque une décennie, une grande entreprise va de nouveau émettre des obligations aux particuliers. EDF lance en effet un « emprunt national » d’un montant de 1 milliard d’euros au taux brut de 4,5 % pour 5 ans. La société s’est d’ailleurs engagée à réinvestir cet argent en France et non à l’étranger.nnQue doit-on voir derrière ce lancement soudain ? Un réel besoin de financement du premier fournisseur d’électricité français ? Pas forcément, il aurait été beaucoup plus facile de récolter beaucoup plus, et à un coup moindre, avec les réseaux professionnels. Certains l’interprètent donc plus comme une habile « opération de com’ » qu’autre chose.nnQuestion attractivité, avec un taux de 4,5 % brut, sur cinq ans, l’obligation EDF n’est pas celle qui rapporte le plus… Oui, bien sûr elle est notée A+ , avec l’État comme garant, inutile de s’attendre à moins. Mais lorsque dans le même temps l’obligation du géant de la sidérurgie Arcelor Mittal, qui bénéficie tout de même d’un honnête BBB (c’est la notation tout juste inférieure à A) propose 7,8 % bruts pour une durée de 4 ans, on est en droit de se demander si choisir EDF demeure une réelle opportunité. Il est vrai que ce ne sont pas les solutions qui permettent de gagner plus d’argent qui manquent (obligations Swiss Ré : 6,1 %/5 ans, Lafarge : 7,8 %/8 ans, etc.) vu les nombreuses grandes entreprises qui contractent des emprunts en ce moment pour financer leur développement.nn4,5 % brut, c’est, après déduction des impôts et taxes diverses, un rendement net de seulement 3,15 %. Une performance tout de même bien supérieure à celles de produits autrefois favoris des Français comme le livret A. Les plus cyniques diront qu’avec le taux qui est actuellement celui du Livret A (1,75 % net) ce n’était pas difficile.nnL’obligation EDF est donc un placement classique de « bon père de famille » qui privilégie par-dessus tout l’assurance de la stabilité quitte à lui sacrifier un peu de rendement. Or c’est précisément cette manière de pensée qui risque d’être celle de la plupart des ménages, rendus très peu confiants par les scandales financiers à répétition qui ont émaillé les actualités.nnIls l’utiliseront pour diversifier leur portefeuille, et probablement peut-être pour y transférer des fonds anciennement déposés sur le Livret A. N’en déplaise au gouvernement c’est malheureusement dans ce sens que vont s’effectuer les principaux mouvements d’argent.nnAu final, l’emprunt EDF reste un placement sûr, très sûr même, qui n’a finalement que les « défauts de ses qualités » (très bonne notation, risque 0 d’où le taux relativement bas). À recommander à ceux qui souhaitent faire fructifier leur épargne sans soucis et qui devront quand même se hâter, la date limite de souscription étant fixée au 17 juillet.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.