Travail le dimanche : la loi entrera en vigueur progressivement

Les jeux semblent bel et bien faits ! Décriée par l’Église, redoutée (ou attendue) des petits salariés, la loi élargissant les possibilités de travail le dimanche a pourtant été adoptée (de justesse c’est vrai). Qu’est-ce qui va changer alors ?nnDans un premier temps, l’autorisation de travailler le dimanche va être étendue à plus de 569 « zones et communes touristiques ». Dans un second temps, des « périmètres d’usage de consommation exceptionnel » seront créés dans les principales grandes villes : Paris et la région Île-de-France, Lille, Marseille, Aix-en-Provence. La fameuse zone commerciale Plan-de-Campagne pourra désormais ouvrir tous les dimanches, en toute légalité.nnLe débat n’est pourtant pas clos. Si la loi est passée, de nombreux syndicats continuent de donner de la voix. Le spectre du travail imposé, surtout pour les employés en situation précaire, en réel besoin d’argent et qui n’ont pas droit au chapitre. Muriel Martin, secrétaire de l’union locale CGT de Gardanne et de Plan-de-Campagne n’y allait pas par quatre chemins. Dans une interview à l’Humanité, elle qualifiait la zone commerciale de Plan-de-Campagne de « zone de non-droit » rappelant qu’« au moment de l’embauche, soit les salariés sont d’accord pour travailler le dimanche, soit on leur propose d’aller chercher du travail ailleurs. » Dans la même veine, Force Ouvrière est même allé jusqu’à déposer un recours devant l’Organisation Internationale du Travail.nnParadoxalement, il en est certains parmi ces petits employés qui se réjouissent à la perspective du dimanche ouvré. Les étudiants notamment, trop occupés la semaine par les cours et qui voient d’un bon œil cette possibilité de gagner un peu plus d’argent de poche. Les grandes surfaces se frottent déjà les mains également, tout le contraire des commerces de proximité et des artisans qui craignent un transfert massif de leur clientèle vers ces dernières.nnDécidément, le travail du dimanche continue de déchaîner les passions, entre histoire de gros sous et valeurs morales, il s’agit vraiment d’un débat de société. Les « antis » disposent encore cependant d’un petit répit. En effet, le décret d’application complète de la Loi ne devrait pas sortir avant septembre. D’ici là, la situation aura peut-être eu le temps de se décanter ou… d’empirer.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.