Statut de l’auto-entrepreneur, objet de grands débats

Statut de l auto-entrepreneur objet de grands debatsLe statut d’auto-entrepreneur est de plus en plus utilisé par les Français qui désirent créer une activité indépendante, à cause notamment d’une cotisation sociale assez élevée pour les entreprises. Actuellement, bon nombre de sociétés préfèrent également recruter des auto-entrepreneurs, pour des raisons toujours liées aux charges fiscales engendrées par l’embauche de simples salariés. Ces derniers dénoncent ainsi les abus perpétrés par les employeurs ainsi que les avantages exagérés des auto-entrepreneurs, sans parler de la confusion avec d’autres statuts.nnDes conditions pour le maintien du statutnnLa proposition de la commission du Sénat de déclarer le montant du chiffre d’affaires réalisé, même nul est une solution première pour éclaircir le statut d’auto-entrepreneur. D’autres propositions provenant de salariés et inspirées d’autres statuts fusent, entre autres, la mise en place d’un statut juridique spécifique et l’enregistrement au registre des commerces.nnLes répercussions du changement nnLa réduction à 3 ans du statut d’auto-entrepreneur serait trop désavantageuse, car ils ne suffisent pas pour bien asseoir une activité. Cette décision entrainerait une hausse du taux de chômage selon certaines réactions. D’autant plus que la majorité de ceux qui utilisent le statut exerce une petite activité et ne dispose pas de grands moyens.nnLes bien-fondés des avantages du statut d’auto-entrepreneurnnLes auto-entrepreneurs sont soumis aux mêmes règles que les artisans. Si les artisans peuvent jouer sur le montant de la TVA de 5.5 %, l’auto-entrepreneur lui, doit fixer un prix plus élevé pour compenser la TVA de 19.6 %.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.