Baisse confirmée du PIB de la zone euro

pibConsidéré par beaucoup comme un jour de malchance, le vendredi 13 février n’a pas failli à sa réputation. Il a ainsi été marqué par la publication de chiffres particulièrement catastrophiques pour les économies de la zone euro. Le PIB global des pays de la monnaie unique est en effet en recul de 1,5 % sur le dernier trimestre de 2008. Il s’agit du troisième trimestre consécutif de croissance négative dans la zone et le mot de récession a finalement été lâché.nnnnCette baisse de 1,5 % cache en fait des situations économiques très variées et dans de nombreux pays elle est de plus grande ampleur. L’Allemagne, la première économie européenne, souvent considérée comme le moteur de la croissance dans la zone euro voit ainsi son PIB reculer de 2,1 %. C’est 0,3 % de plus que les 1,8 % de baisse sur lesquels tablaient les pires prévisions des économistes.nnCet état de fait concerne aussi la France avec un recul de 1,2 % contre 1,1 % initialement prévus, et l’Italie avec une baisse de 1,8 % contre 1,2 % selon les premières estimations. Le navire européen semble ainsi prendre l’eau de toute part avec une croissance en retrait de 2 % au Portugal et de 1,0 % en Espagne. Même des économies jusque-là préservées comme celle de l’Autriche ou des Pays-Bas sont à leur tour en train de boire la tasse avec respectivement – 0,2 % et -0,9 %.nnInterrogé à propos de la conjoncture et de son évolution Martin Van Vliet, analyste auprès de ING s’est montré encore plus alarmiste en expliquant : « Notre scénario de base est que le PIB réel de la zone euro va reculer de 2,3 % cette année, avec une balance des risques penchant vers une issue encore plus défavorable ».nnVoilà bien des nouvelles qui vont continuer de causer beaucoup de souci aux dirigeants européens.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.