Vers l’accroissement de l’investissement socialement responsable

Vers l'accroissement de l'investissement socialement responsableLa dernière étude annuelle du centre de recherche Novethic a récemment révélé une hausse sans précédent de l’investissement socialement responsable ou ISR durant l’année 2009. Trois critères principaux sont systématiquement pris en compte en vue de l’octroi de ce type d’investissement. Il s’agit de l’ESG ou environnement, social et gouvernance. Avec un encours dépassant les 50 milliards d’euros à la fin de l’année, l’ISR n’entend pas en rester là. Sans nul doute, l’augmentation de 37% enregistrée en 2008, doublée en 2009, avec un chiffre de 70%, promet de franchir un nouveau cap dans les mois à venir. Les investisseurs y voient d’ailleurs plus une opportunité de remonter rapidement la pente qu’une simple valeur de refuge en période de crise.nnSuivant cette même étude, le secret d’un tel bond réside dans deux facteurs essentiels : l’apport de la gestion collective et la reprise de la part des particuliers.nn Rôle clé de la gestion collectivenn La politique de gestion unifiée a permis de convertir près de 8 milliards d’euros en fonds monétaires. Particuliers et entreprises y ont fortement contribué. La gestion collective constitue ainsi un barre de levier à ce regain de forme de l’investissement socialement responsable. Sa part est passée de 45% à 57% en une année alors qu’en 2008, c’est la gestion dédiée qui avait pris le dessus. Le fonds de réserve des retraites (FRR), l’Établissement de retraite additionnelle de la fonction publique (Erafp) ainsi que les compagnies d’assurance et mutuelles sont en tête de liste parmi les investisseurs institutionnels à l’origine de ce retournement de la tendance.nn Retour en force des particuliersnn De toute évidence, les particuliers ne sont pas en reste dans cette hausse de l’investissement socialement responsable. Bien que les investisseurs institutionnels restent majoritaires, la part des particuliers a également retrouvé son dynamisme perdu depuis 4 ans. Cette part a bondi de 25% en 2008 à 31% en 2009. Toujours selon l’étude effectuée par Novethic, les efforts de mise en place de réseaux tels que les produits d’assurance vie sont en phase de porter leur fruit. De même, l’épargne salariale en investissement socialement responsable connaît des jours meilleurs après une longue stagnation depuis 2006. Avec un chiffre de 6,5 milliards d’euros, elle passe de 8% à 13% de 2008 à 2009.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.