Quid des remboursements après l’éruption de l’Eyjafjöll ?

Quid des remboursements après l’éruption de l'EyjafjöllLe volcan islandais Eijafjöll continue à faire la une des tabloïds. Actuellement, même si les nuages de cendres qu’il provoque ne perturbent plus l’espace aérien européen, le flou reste total pour les compagnies aériennes et les nombreux voyageurs victimes d’une annulation ou d’un report de leur vol, quant à l’engagement de chaque partie. Chez les consommateurs, le mécontentement commence à s’élever, surtout concernant les questions relatives aux remboursements des frais occasionnés par ce sinistre.nnUFC-Que Choisir et agences de voyages : un accord a vu le journnGrâce à un accord signé le 04 mai entre l’UFC-Que Choisir et les principaux représentants des voyagistes et du secteur du transport, des engagements en faveur des clients seront pris. Des actions concrètes ont été définies pour lever la voile sur la question d’indemnisation ou de remboursement des voyageurs.nnLes victimes du nuage noir du volcan Eijafjöll peuvent ainsi prétendre à un remboursement du prix de leur billet sans aucune pénalité ou décider le report de leur déplacement à une date ultérieure si cela leur convient. Cette disposition est valable pour les vols secs et en cas d’annulation de vol. Si les voyageurs se trouvaient en situation de transit lors du sinistre ou s’ils avaient en leur possession une carte d’embarquement délivrée à l’aéroport, une prise en charge doit être accordée. Pour les forfaits touristiques, les consommateurs ont droit à un délai de 12 mois pour reporter leur voyage en choisissant la destination de leur choix mais en restant dans la même agence. Un réajustement du coût peut avoir lieu selon la saison ou le lieu de destination. Ce cas ne s’applique qu’à une annulation de vol précédant le départ. Si les perturbations sont survenues en cours de voyage, le remboursement se fera au cas par cas par une commission de suivi de cet accord.nnÀ qui s’adresser en cas de problème ?nnLes différends entre professionnels du tourisme, du secteur du transport et voyageurs ne sont pas à exclure concernant le remboursement. En cas de non satisfaction des consommateurs, ceux-ci peuvent faire appel à la commission chargée du suivi de l’application de cet accord jusqu’au 15 juin. Cette commission comprend des représentants des signataires de l’accord. Une cellule de médiation dirigée par Thierry Baudier a également été mise en place pour régler tout litige entre voyageurs, compagnie aérienne et tour opérateur. Par ailleurs, un numéro vert : 0 800 000 402 est à la disposition des consommateurs victimes de l’éruption du volcan Eyjafjöll s’ils ont besoin de conseils sur leur situation.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.