SNCF : le e-billet gagne du terrain

Toujours dans sa perspective d’échanger le billet électronique classique en e-billet d’ici 2013, la SNCF vient de faire un bond considérable dans l’atteinte de son objectif. Vingt nouvelles destinations jouissent actuellement de l’e-billet pour le grand bonheur des voyageurs tout de suite séduits par cette opération d’envergure.nnE-billet : le train est en marche !nnInitié en mars 2009, cette campagne de transformation du billet à bande magnétique classique en e-billet s’inscrit dans une politique de modernisation et de professionnalisation de la SNCF. Destinée à satisfaire les voyageurs français, cette initiative a immédiatement conquis le public. La première liaison ayant bénéficié de l’e-billet étant Paris-Strasbourg avant l’expérimentation de son utilisation dans 14 autres destinations deux mois après. Aujourd’hui, ce sont 20 liaisons ferroviaires de plus qui profiteront de la mise en place de ce nouveau système. Jusqu’à la fin de cette année, plusieurs destinations ainsi que les correspondances TER viendront encore s’ajouter à celles déjà répertoriées actuellement. Depuis son lancement, près d’un million de billets électroniques ont déjà été vendus soit en moyenne environ 3000 à 4000 e-billets vendus par jour. Un grand succès pour la SNCF !nnE-billet : un projet à grande vitesse !nnAvec une enveloppe de 50 millions d’euros, le groupe de transport ferroviaire SNCF n’a pas lésiné sur les dépenses. Au grand projet, les grands moyens ! L’enjeu est de taille et la SNCF n’a épargné aucun moyen pour couronner de succès ce pari gagnant : 15 000 agents formés à cette nouvelle technologie, des millions dépensés, tout porte à croire que 2013 sera effectivement l’année d’aboutissement de ce projet de généralisation de l’e-billet.nnLa mise en place de l’e-billet facilite les démarches, économise le temps des voyageurs et attire déjà l’engouement du public. Suite à une première enquête menée afin de sonder la performance du service, 94 % des utilisateurs affirment avoir été satisfaits et prêts à réutiliser l’e-billet. Par ailleurs, les professionnels ne sont pas en reste puisqu’une gamme d’offres leur est destinée s’ils s’abonnent à un tarif professionnel. La SNCF n’entend pas en rester là et projette d’offrir une cure de jouvence à la lisibilité de ses offres tarifaires, à développer ses services afin de simplifier le voyage de ses clients mais également à confirmer sa performance technologique par le lancement de son nouveau site Internet Voyages-sncf.com.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.