Vers des malus automobile plus sévères dès 2011.

Du vert, du vert et encore du vert. Le gouvernement a choisi d’avancer le calendrier des réformes du malus automobile. Il souhaite ainsi réaffirmer son engagement vis-à-vis du Grenelle de l’Environnement et accélérer un peu plus le changement de comportement des Français en matière de voiture.rnrnLes nouvelles normes qui devaient être mises en vigueur pour 2012 le seront donc dès 2011. Les pouvoirs publics désirent par là rapidement parvenir à un équilibre budgétaire. Les 600 millions d’euros qu’avait coûté la mesure en 2009 lui restent toujours en travers de la gorge. En parallèle, les bonus pour les véhicules écolos seront eux aussi réduits après un rebond de 45 % du marché des petites voitures en 2009 et des délais d’attente allongés.rnrnConcrètement, ça veut dire que toutes les limites actuelles seront revues à la baisse de 5 g de CO2 par kilomètre. Ainsi, dans un peu moins de deux ans, le seuil d’application du malus automobile va passer de 155 à 150 g de CO2, pour une valeur de 200 euros. Ensuite, les montants évoluent de manière rapide.rnrnL’addition s’élève à 750 euros pour les voitures dont les émissions sont comprises entre 156 et 190 g puis à 1600 euros entre 191 et 240 g. Les véhicules les plus polluants, ceux qui rejettent 241 g par kilomètre et au-delà seront taxés à 2 600 euros.rnrnDe quoi y réfléchir à deux fois avant de s’offrir un tout nouveau SUV

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean De Villele

Expert dans le domaine de l'Assurance, je vous propose régulièrement l'actualité et toutes les astuces pour faire un maximum d'économies mais sans jamais négliger la qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.