Bien assurer vos enfants en âge scolaire

C’est la rentrée et avec elle revient le spectre des accidents en tout genre, qu’ils se produisent sur le chemin de l’école, au sein de l’établissement voire au domicile même. Il arrive malheureusement que ce soit à l’occasion d’un de ces malencontreux concours de circonstances qu’on découvre que son enfant n’est pas couvert. Et les parents de se demander pourquoi ils dépensent chaque mois de l’argent en cotisation pour une assurance spécifique si c’est pour payer lorsque leur enfant se casse une jambe en classe de neige.rnrnLe pire c’est que la souscription à une assurance spéciale n’est pas toujours nécessaire. Bien souvent, les assureurs intègrent en effet les risques scolaires en responsabilité civile à leur police multirisque habitation. L’assurance en responsabilité civile est en effet la seule demandée par les établissements, elle garantit son souscripteur (et sa famille) des dommages causés à autrui.rnrnSeulement, voilà, s’il peut arriver que son enfant en blesse un autre par inadvertance, que se passe-t-il quand c’est lui qui se fait mal et que personne n’est responsable? C’est là que la garantie accident de la vie entre en jeu. Celle-ci est souvent incluse dans les contrats d’habitation et assure un dédommagement selon la gravité des blessures subies. Attention cependant aux montants mirobolants annoncés dans le contrat, la totalité de l’argent ne sera versé que si le degré d’invalidité post accident atteint les 100 %.rnrnDans les cas, assez rares, où les parents n’ont contracté ni l’une ni l’autre de ces polices d’assurance, ils n’ont d’autre choix pour obtenir le certificat de garantie indispensable à l’inscription dans un établissement que de souscrire une assurance scolaire. Il en existe deux catégories. La première, simple assurance scolaire qui ne protège l’enfant que sur le trajet domicile/école et lors des activités parascolaires, et la « scolaire et extrascolaire » qui le protège partout et tout le temps. Il suffit ensuite de choisir son assureur, en cette période, les offres se multiplient, et envahissent même dans les hypermarchés. Carrefour va même jusqu’à proposer à ses clients un contrat gratuit jusqu’au 30 septembre 2009.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean De Villele

Expert dans le domaine de l'Assurance, je vous propose régulièrement l'actualité et toutes les astuces pour faire un maximum d'économies mais sans jamais négliger la qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.