Hausse de 4 % à 7 % de la complémentaire santé.

Une hausse de l’ordre de 7 % voire 8 % des cotisations. C’est ce à quoi il faut s’attendre de la part des mutuelles pour 2010. Il faut dire qu’après la revalorisation du forfait hospitalier (désormais à 18euros, mais doit-on le rappeler ?), l’épidémie de grippe A H1N1 et la chute brutale du remboursement de certains médicaments, passé à 15 %, ce mouvement était on ne peut plus prévisible.rnrnD’après les calculs des mutuelles, l’augmentation sera au minimum de 3,9 %. Pour se défendre, elles mettent aussi en avant le doublement de la taxe CMU à 5,9 % aujourd’hui contre 2,5 % avant. Avec toutes les autres mesures précitées en sus la Mutualité française table sur un taux qui pourrait atteindre les 7 %.rnrnEn cette période de crise, cette hausse n’est évidemment pas la bienvenue. Elle aura également une conséquence des plus perverses. Un nombre conséquent de ménages fragilisés pourraient purement et simplement renoncer à leur mutuelle. Conscients de ce risque, la plupart des professionnels prédisent une augmentation raisonnable, qui devrait avoisiner les 4 %.  Reste à espérer que rien ne les amène à changer de décision.rnrnL’autre option, malheureusement celle qui risque d’être le plus utilisée, consisterait à offrir des contrats « allégés » — quelqu’un a dit au rabais ?— dans lesquels la protection serait réduite, mais dont les cotisations se maintiendraient au niveau actuel. Les plus pessimistes y verront certainement poindre le spectre d’une américanisation du système de santé français.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean De Villele

Expert dans le domaine de l'Assurance, je vous propose régulièrement l'actualité et toutes les astuces pour faire un maximum d'économies mais sans jamais négliger la qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.