Boum des banques en ligne : Boursorama veut se tailler la part du lion

Malgré la crise, la banque en ligne continue de gagner du terrain. Les analystes estiment ainsi à 300 000 le nombre de nouveaux comptes en ligne en 2010. Boursorama, l’un des poids lourds du secteur, entend récupérer pas moins de 20 % de cette manne. Les raisons d’un tel optimisme ? Principalement les très bons résultats de l’année dernière : sur 150 000 ouvertures au total le site en avait contracté à lui tout seul environ 35 000 soit un tout petit peu moins du quart.rnrnIl faut croire que l’argument pas cher marche. Selon une étude conjointe du Crédoc/Monabanq, 69 % de ceux qui ont choisi de se tourner vers la banque en ligne l’ont fait à cause de frais trop élevés chez sa cousine « classique ». Et ils n’ont pas tort : 61 % des clients Boursorama n’ont rien payé l’année passée en termes de frais bancaires, même pour leur carte. Mais les motivations de ces clients insatisfaits ne se limitent pas à des problèmes d’argent. Ainsi, le manque de conseils pour 61 % d’entre eux, les horaires d’ouvertures trop étriqués pour 27 % ou encore le désir d’avoir accès à des produits financiers en ligne pour 9 % sont aussi des raisons qui les ont poussés vers les formules « on line ». Les tenants de la banque en ligne ont donc largement de quoi voir l’avenir en rose. Ils envisagent de bonnes perspectives de croissance pour leur marché et espèrent représenter jusqu’à 15 % des usagers d’ici une décennie.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.
  1. Banque_en_ligne dit :

    Les banques en ligne montent en puissance ! Rappeler vous il y a 8 ans le crédit s’adaptait au web, tout le monde critiquait et annoncait un flop monumental, aujourd’hui le crédit en ligne rapporte les deux tiers des chiffres d’affaires des organismes de crédit ! Le scénario se répétera nous sommes qu’au début d’une vraie révolution bancaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.