2009 l’année de la baisse des frais bancaires ?

banqueenligneLes bonnes nouvelles se font rares en ces temps de crise. À cet égard, les prévisions annonçant une révision à la baisse de leurs frais par certaines banques ont mis la puce à l’oreille de beaucoup de particuliers.rnrnrnrnEn plus des frais, les taux applicables à certains produits comme les découverts devraient eux aussi connaître un recul.rnrnPrincipale cause de cette baisse attendue : la concurrence. Avec l’arrivée à maturité des banques en ligne qui grignotent chaque jour un peu plus de parts de marché aux établissements traditionnels grâce à des services de base moins chers, une restructuration de l’offre était depuis longtemps à prévoir. La nouvelle grille tarifaire de Monabanq ( plus de 220 000 clients début 2008) pour 2009 est d’ailleurs très explicite et trahit une politique commerciale très agressive.rnrnParmi les mesures phares, on note une augmentation du nombre de retraits DAB gratuits qui passe de 6 à 10 par mois. Dans la même optique, le taux applicable sur les découverts autorisés passe quant à lui de 14,8 % à 13,5 %.rnrnLa crise financière actuelle et ses multiples rebondissements ont aussi un rôle de premier plan dans ce mouvement de baisse des frais bancaires. La perte de confiance des particuliers dans les banques traditionnelles joue en faveur des établissements en ligne. Elle se traduit aussi par une contraction des fonds disponibles. Dans cette ambiance, une bataille pour s’accaparer le moindre euro fait rage dans le milieu des établissements financiers.rnrnLes dispositions légales, visant notamment à une plus grande transparence, vont aussi contribuer à tirer les frais vers le bas. Ainsi, l’obligation pour chaque banque d’adresser à partir de janvier 2009 une facture récapitulative à chacun de ses clients offrira aux Français une meilleure visibilité du coût réel de leurs comptes… et leur permettra d’effectuer des choix en conséquence. Une étonnante enquête révèle en effet qu’un contribuable sur deux ignore le montant total qu’il paie chaque année à sa banque.rnrnLa prochaine baisse annoncée de ses taux directeurs par la Banque Centrale Européenne plaide aussi en faveur d’un recul des coûts afin de redynamiser l’économie.rnrnIl reste à espérer pour le contribuable que cette réduction des frais s’inscrive sur le long terme et ne soit pas trop « récupérée » par les établissements financiers sur les tarifs de leurs services annexes.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.