Les valeurs financières tirent les bourses vers le bas.

Décidément, la finance est plus que jamais empêtrée dans les méandres de la crise internationale. Selon l’indice Dow Jones Stoxx 600, qui regroupe les 600 principales valeurs européennes, les banques, les assurances et les services financiers sont en recul de 11,5 % en moyenne. La déroute continue dans un secteur lourdement handicapé par la perte de confiance des investisseurs suite aux faillites à répétitions et aux divers scandales plus ou moins récents.nnnnRomain Boscher, haut responsable auprès de Groupama résume d’ailleurs ainsi la situation : « La liste des banques affichant des pertes supérieures à leurs fonds propres s’est allongée. Le marché craint encore des situations de quasi-faillites et des recapitalisations. La crainte s’est étendue aux bancassureurs qui se sont comportés comme des banques de financement ».nnDifficile en effet d’investir dans la finance avec les sinistres qui ont récemment touché de grands établissements comme la Royal Bank of Scotland (chute de plus de 40 % de l’action) ou des groupes d’assurance comme la Swiss Re dont le titre a subi une baisse de plus de 62 %. Le recul du CAC 40 de 1,78 % lors de la séance de lundi avec les valeurs de la Société Général, de BNP Paribas et du Crédit Agricole respectivement en retrait de 8,71 %, 5,05 % et 2,80 % est lui aussi symptomatique de l’ampleur du marasme actuel.nnAvec les banques et les assurances, l’automobile est aussi l’un des secteurs qui plombent le plus les bourses européennes avec notamment un recul d’environ 5,5 % pour les titres de Renault et Michelin, encore une fois à l’issue de la séance de lundi.nnDans ce contexte, les investisseurs se tournent plus volontiers vers les matières premières et les industries d’extraction. Cette tendance se traduit par une hausse de 11 % des titres des entreprises évoluant dans les minerais et les métaux avec notamment une percée de + 30 % pour celui du géant Rio Tinto.nnMalgré le plan de relance américain finalement approuvé par le Congrès et les actions des divers gouvernements européens, l’avenir apparaît ainsi de plus en plus sombre pour la finance internationale.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !
  1. foreXplorer dit :

    La crise financière qui a tellement fait parler ces derniers temps m’a au moins permis de découvrir le FOREX. Le marché de devises offre la possibilité d’investir dans un contexte à la hausse ou à la baisse et adapter sa stratégie. Par contre, pour ceux qui veulent s’initier au forex je conseillerais faire appel à un broker reconnu et régulé par des organismes financiers importants, comme le broker suisse ACM.

  2. foreXplorer dit :

    La crise financière qui a tellement fait parler ces derniers temps m’a au moins permis de découvrir le FOREX. Le marché de devises offre la possibilité d’investir dans un contexte à la hausse ou à la baisse et adapter sa stratégie. Par contre, pour ceux qui veulent s’initier au forex je conseillerais faire appel à un broker reconnu et régulé par des organismes financiers importants, comme le broker suisse ACM.

  3. Suzzie dit :

    Bonjour foreXplorer. Je suis cliente chez ACM depuis presque un an et je suis d’accord avec ce que tu dis. Ce qui est très intéressant ce que la boite a fait une demande de licence bancaire auprès de la FINMA, pour plus de régulation.

  4. Suzzie dit :

    Bonjour foreXplorer. Je suis cliente chez ACM depuis presque un an et je suis d’accord avec ce que tu dis. Ce qui est très intéressant ce que la boite a fait une demande de licence bancaire auprès de la FINMA, pour plus de régulation.

  5. Nicholas dit :

    Salut, je suis d’ accord avec vous. Forex est un marché ou ont peut obtenir des bénéfices même avec la pire crise économique. Par rapport à ce que vous parlez sur le courtier suisse ACM je suis à l’attente de leur licence bancaire pour commencer à trader avec eux. Ils sont également régulés et audité par des organismes financiers importants comme dit Forexexplorer.

  6. Nicholas dit :

    Salut, je suis d’ accord avec vous. Forex est un marché ou ont peut obtenir des bénéfices même avec la pire crise économique. Par rapport à ce que vous parlez sur le courtier suisse ACM je suis à l’attente de leur licence bancaire pour commencer à trader avec eux. Ils sont également régulés et audité par des organismes financiers importants comme dit Forexexplorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.