La bonne performance des marchés boursiers au début de l’année 2011

Par rapport à Wall Street, les places boursières européennes ont affiché d’excellents résultats au début de cette année. En effet, les statistiques ont connu un léger recul outre-Atlantique. Rien qu’en France, l’indice CAC 40 a progressé en moyenne de 0,33 %, à 4110,34 points, au mois de janvier. La DAX à Francfort est restée à un niveau stable. Seul le marché londonien s’est essoufflé, en chutant de 0.38 %. Les Bourses européennes espèrent rééditer ces exploits durant les mois à venir.rn

L’état du marché boursier en général

rn

Les tensions géopolitiques et les récentes crises au Moyen-Orient ont cependant perturbé les places boursières. À titre d’exemple, les manifestations politiques dans l’Émirat de Bahreïn, dans l’archipel du golfe Persique, ont contribué à la forte remontée des taux d’intérêt à long terme. En effet, la rentabilité de l’obligation d’État à 10 ans du pays a bondi de 31 points, soit une hausse de 6,35 %. La stabilité du prix du baril de pétrole, qui stagne autour de 102 dollars, permet toutefois d’entretenir l’optimisme au sein des marchés.

rn

Ainsi, des investisseurs osent surpondérer les titres, notamment ceux qui sont placés dans différents pays et produits. Certaines actions ont donc atteint leurs plus fortes proportions depuis l’année 2011, d’après une étude menée par l’établissement financier Bank of America Merrill Lynch. Ils restent néanmoins vigilants à l’égard des valeurs mobilières négociables émises par les pays émergents.

rnrn

Le marché américain

rn

La performance des places boursières durant le premier mois de l’année 2011 est de bon augure, d’après le baromètre de « janvier ». Il faut se référer à la Bourse de New York pour vérifier cette thèse. En effet, si Wall Street progresse au mois de janvier, dans 86 % des cas, elle suivra cette tendance durant l’année en cours. Cependant, ce marché est en léger repli en raison de la baisse des ventes au détail aux États-Unis et de l’envolée des prix à l’importation. Mais pour mieux apprécier l’évolution de la conjoncture, il faut attendre la publication des indicateurs avancés américains, prévue pour ce mois de février.

rn

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.