Bourse : le mandat de gestion décrypté

Vous n’avez ni le temps ni l’envie de gérer vous-même vos placements boursiers ? Confiez donc cette tâche à un professionnel, grâce auquel vous profiterez vous aussi des bonnes performances récentes de la Bourse.nnUn principe simplennPar le mandat de gestion, vous confiez une somme d’argent à un gérant, à charge pour lui de le faire fructifier. Ce professionnel de la finance peut avoir un mandat total, sans avoir à attendre votre feu vert pour chaque opération, ou un mandat limité à quelques instruments financiers. Il choisit les valeurs à placer dans votre portefeuille et décide des ventes, des achats et des arbitrages à réaliser en fonction de l’évolution de la Bourse. Attention! S’il doit tout mettre en œuvre pour valoriser le portefeuille confié, il n’a aucune obligation de résultat, ce qui signifie que vous ne pourrez malheureusement pas obtenir la résolution du contrat en invoquant l’absence de cette valorisationnnDéfinissez vos besoinsnnAvant de vous lancer, il vous faut d’abord choisir un profil. A l’issue d’un questionnaire permettant de déterminer vos objectifs, vous pourrez choisir votre type de gestion et le degré de risque souhaité ; un style de gestion vous sera ensuite proposé. L’éventail est relativement large : du plus sécuritaire – avec une partie investie en actions limitée à 5% du portefeuille – au plus offensif, avec une part consacrée aux actions pouvant dépasser 95%. Vous pouvez également opter pour une gestion « évolutive », dans laquelle vous laissez entière liberté au gérant pour moduler la partie en actions en fonction de l’évolution des marchés, ce qui exige évidemment une confiance totale en lui. Même si les mandats de gestion se sont considérablement « industrialisés », il vous reste tout de même des marges de manœuvre. Toutes les sociétés ne proposant pas les mêmes services, on peut donc trouver chaussure à son pied en fonction de ses attentes. Cependant, n’espérez pas intervenir directement dans la gestion de votre portefeuille, ni bénéficier d’un traitement personnalisé (à moins de confier un capital dépassant le million d’euros…). Si vous n’exigez pas une gestion active de vos titres, sachez également que les mandats de gestion font aujourd’hui la part belle aux fonds d’investissement (Sicav, fonds communs de placement…) au lieu d’acheter des titres boursiers en direct. Résultat : une meilleure diversification, ainsi que la possibilité de recourir à des spécialistes.nnDes frais à surveiller de prèsnnEnfin, examinez les frais à la loupe au préalable. Les différents étages de commissions varient selon les enveloppes et les produits utilisés. Certains établissements proposent une rémunération à la performance, système qui peut se révéler dangereux de par son opacité. Résultat, l’addition des frais annuels peut ainsi dépasser les 5% de l’encours. Mais sur les titres gérés en direct, attendez-vous le plus souvent à payer les frais de courtage perçus sur les opérations d’achat et de vente de titres, les honoraires perçus sur les mandats de gestion, et les éventuels droits de garde.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.