Baisse des tarifs bancaires

tarifs_bancairesLes Français ont payé en moyenne 67 euros de frais bancaires en 2007. Selon une étude publié cette année par Cap Gemini, Efma et ING, pour la première fois en France, les français paient moins chers leurs banques soit 67 euros que la moyenne mondiale 70 euros. nnnnL’étude fais auprès de 194 banques reflète les prix appliqués sur les continents américains, européens, asiatique et océaniques. De nombreux clients ont en moyenne payé 75 euros en Europe et 74 euros en dehors de la zone Euro, contre 67 euros en France.nnPar internet les opérations courantes sur les sites des banques sont devenus de plus en plus gratuite et contribue au déclin des prix. On note une baisse des tarifs sur le net de 60% en 2007 ce qui a amener les français à favoriser les opérations on line.nnPression de BruxellesnnAutre facteur de baisse : Les prix des produits visés par le règlement SEPA (cartes de débit et de crédit, virements internes et externes, prélèvement et compte à vue), restent cependant plus coûteux en Europe (38 euros) que dans le reste du monde (34 euros). Pour les auteurs de l’étude, l’enjeu de ce règlement est important en France alors que les moyens de paiement représentent 82% du coût des services bancaires.nnAussi il y a la pression de la Commission européenne pour réduire le prix des cartes bancaires. En outre, la coordination de la réglementation européenne, connue sous le nom de SEPA («single euro payments area») «fait tendre l’ensemble des prix européens à la baisse», souligne Olivier Ducass, directeur associé de Cap Gémini consulting France. La réglementation SEPA doit permettre l’utilisation d’un seul compte bancaire dans n’importe lequel des 31 pays membres de la zone euro.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.
  1. Lino Saputo dit :

    Ca reste pas beaucoup moins

  2. Lino Saputo dit :

    Ca reste pas beaucoup moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.