Du nouveau : épargner grâce à votre carte bancaire

epargne_cartebancaireLes banques usent désormais de trésors d’inventivité pour drainer le moindre euro vers l’épargne. L’une des dernières trouvailles en date permet au détenteur d’une carte bancaire d’effectuer un virement automatique vers un compte annexe lors de chaque paiement qu’il fait avec celle-ci.nnnnConcrètement, la somme prélevée pour chaque achat est arrondie à l’euro supérieur, la différence entre le montant réel et le montant débité est transférée sur un livret épargne.nnCe service, totalement gratuit et optionnel, est proposé en France par Monabanq et le Crédit Lyonnais, établissements dont les placements sont rémunérés respectivement à 2,25 % et 3,75 % bruts.nnMonabanq va même encore plus loin dans son dispositif incitatif puisque le montant mensuel ainsi épargné est augmenté de 15 %.nnCertes, de telles mesures sont toujours plaisantes, surtout en ces temps de crise, et les deux banques offrent à travers ce procédé une possibilité intéressante pour toutes les personnes incapables de se résoudre à mettre quelques euros de côté chaque mois.nnNéanmoins, avec des sommes transférées évoluant entre 1 et 99 centimes d’euros par transactions, il est facile de se rendre compte que les gains risquent d’être peu conséquents. À moins bien sûr d’être vraiment un acheteur frénétique qui règle la moindre de ses dépenses au moyen de sa carte…nnEn effet, les montants mensuels additionnés déboucheront au bout d’un an sur un pécule qui avoisinera les 100 euros au maximum pour un utilisateur moyen. D’aucuns diront que c’est toujours bon à prendre.nnIl est cependant évident que cette épargne « indolore » ne pourra aucunement remplacer des versements réguliers vers un placement traditionnel.nnIl vaut mieux considérer ce service comme un bonus plutôt qu’une réelle opportunité de se constituer un bas de laine pour affronter les possibles coups durs.nnD’ailleurs, les taux proposés par les comptes associés à ces cartes bancaires sont loin de concurrencer des produits plus courants comme le livret A dans la mesure où ils sont encore assujettis aux impôts.nnFaut-il donc voir dans cette « épargne automatique » de la simple poudre aux yeux ou un réel coup de pouce offert par les banques aux plus dépensiers ?nnAu final, les avis demeurent partagés et il appartient à chacun de se faire une opinion sur la question.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.