Changer de banque : démarches facilitées depuis le 1er novembre.

Changer de banque grâce à un service d’aide à la mobilité ? Non, il ne s’agit pas d’une blague. Depuis le 1er novembre, toutes les banques de l’Hexagone sont tenues d’offrir une assistance gratuite à tous ceux qui souhaitent migrer leurs comptes vers un autre établissement.nnConcrètement, la banque dispose de cinq jours ouvrés pour guider son client dans les formalités à suivre pour ce transfert. Mieux, ce dernier peut déléguer une bonne partie des démarches administratives à effectuer à l’un ou l’autre de l’ancien ou du nouvel établissement.nnIl peut ainsi demander à sa nouvelle banque de contacter tous les organismes qui font des prélèvements ou des versements réguliers sur son compte. Charge à elle de veiller avec eux à ce que toutes les domiciliations se fassent désormais chez elle. Il en est de même pour les virements permanents. Si un particulier en fait la demande, son ancienne banque devra procéder à la clôture de son compte sous dix jours ouvrés. Elle se doit alors de faire son possible pour le recontacter si des dépôts d’argent (chèque, virement ou espèces) étaient effectués sur le compte fermé.nnCes nouvelles mesures devraient grandement faciliter la mobilité. En effet, bien que la fermeture de compte soit gratuite depuis 2005, seuls 6,8 % des Français ont changé de banque sur les douze mois passés, ils sont en revanche 28 % à disposer de comptes multiples dans plusieurs établissements.nnInutile de se leurrer cependant, si le pourcentage de changements est relativement bas ce n’est pas qu’en raison des formalités, mais aussi du manque de visibilité, notamment au niveau des tarifs. Sur ce chapitre, les banques ont consenti pas mal d’efforts pour diminuer l’opacité ambiante qui est leur apanage. Outre l’envoi (obligatoire) d’un récapitulatif annuel des frais appliqués à tous leurs clients, elles sont de plus en plus nombreuses à publier leurs tarifs sur leur site internet. De plus, elles ont décidé d’un commun accord, sous l’égide de la FBF (Fédération des Banques Françaises) de prévenir leur clientèle trois mois avant tout changement tarifaire. Du positif donc, mais jugé encore insuffisant par les associations de consommateurs qui souhaiteraient une transparence totale pour un peu plus de liberté de choix.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.