Vos chèques devront être crédités plus vite

cheque2Le député PS Jean-Pierre Balligand souhaite la réduction des dates de valeur à un maximum d’un jour. Les chèques déposés le 15 seraient ainsi crédités dès le lendemain et les banques ne seraient plus autorisées à considérer le compte du tireur comme débité le 13 comme c’est le cas actuellement.rnrnNouveau coup de tonnerre dans le secteur déjà très touché des banques. Le député PS Jean-Pierre Balligand demande que les chèques soient désormais mis au crédit des comptes en moins d’un jour afin que les bénéficiaires puissent jouir de leur argent plus vite.rnrnC’est suite à l’examen du projet de loi UMP sur l’accès au crédit des PME que l’élu de la troisième circonscription de l’Aisne a émis le souhait d’y voir ajouter un amendement. Il sollicite dans ce dernier une réforme du nombre de jour de valeurs afin qu’il soit réduit à un jour dans le cas de l’encaissement de chèques.rnrnL’élu formule sa demande dans les termes suivants : « la date de valeur ne peut différer de plus d’un jour de la date de retenue pour la comptabilisation d’une opération ». Il est vrai que devoir attendre trois jours pour pouvoir enfin retirer les fonds versés sur son compte semble aujourd’hui tout à fait injustifié. Et ce d’autant plus que le développement des technologies de l’information permet de certifier la solvabilité du signataire en moins d’un jour.rnrnDans la même veine, il est bon de rappeler que jusqu’à aujourd’hui, dès lors qu’un chèque est versé sur un compte la banque estime les fonds comme débités deux jours avant la date de l’opération. Beaucoup considèrent le maintien de cette mesure comme un total archaïsme. En effet, si le procédé était justifié du temps des Médicis, il apparaît totalement désuet aujourd’hui.rnrnLe texte vise donc principalement à « limiter la pratique des dates de valeurs », à la fois sur les crédits et les débits de comptes car, selon les termes mêmes du député Balligand : « Pendant ce temps, les banquiers se font de l’argent, c’est ce que je veux éviter ». Beaucoup d’établissements ont déjà renoncé à appliquer cette tradition surannée.rnrnSi elle aboutissait, cette demande serait à coup sûr accueillie avec joie par l’extrême majorité des Français titulaire d’un compte chèque. Reste à voir si l’assemblée majoritairement UMP va laisser passer l’amendement, ce qui n’est pas encore gagné…

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.