Tout ce qu’il faut savoir sur la taxe carbone.

taxe_carboneC’est LA grande vedette de l’actualité de ces dernières semaines. Elle, c’est bien sûr la taxe carbone, vivier semble-t-il intarissable de débats, de polémiques et de reportages pour les journaux télévisés en manque de sujets alternatifs. Mais concrètement, c’est quoi la taxe carbone ? Combien va-t-elle coûter ? Comment sera-t-elle remboursée ? Autant de questions qui seront rapidement élucidées ci-dessous.nnApplicable à partir du 1er janvier 2010, la taxe carbone est en quelque sorte un impôt environnemental qui vise à responsabiliser les ménages dans leurs consommations de carburants fossiles. Son montant est fixé à 17 euros la tonne de CO2 émise ce qui se traduira au quotidien par 4,5 centimes par litre de gasoil ou fioul et 4 centimes par litre d’essence. Ça semble beaucoup ? Pas forcément, puisque les recommandations de Michel Rocard, chargé par le chef de l’État d’étudier les modalités de son application, la plaçaient à 32 euros la tonne de CO2… Les autres sources d’énergies fossiles comme le gaz vont également augmenter.nnBonne nouvelle cependant, désireux de ne pas pénaliser un peu plus les contribuables en temps de crise, le gouvernement a prévu que la taxe carbone leur serait in fine remboursée. Comment ? Là est toute la question. La piste privilégiée pour les particuliers est une baisse de l’impôt sur le revenu, mais rien n’est encore sûr. Les sommes touchées varieront en fonction de la localisation géographique des foyers, selon par exemple qu’ils habitent en campagne (et ont a priori moins accès aux transports en commun) ou de la situation professionnelle de leurs membres. Les personnes exerçant une activité les obligeant à utiliser exclusivement la voiture (travailleur de nuit, agriculteur…) devraient ainsi bénéficier d’un régime particulier. En moyenne, la compensation (et la taxe carbone en elle-même donc) devrait avoisiner 74 euros par an.nnPetit (ou grand) bémol, le montant de la taxe carbone est appelé à augmenter progressivement, car de l’aveu même du chef de l’État « Il est normal que la taxe soit plus élevée dans quelques années lorsque les comportements auront eu le temps de s’adapter ». Qu’on se le dise, le temps des grosses voitures dévoreuses de carburant semble bel et bien révolu…

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.