Les coûts cachés des résidences secondaires

Malgré la crise du logement, la France reste en tête de peloton parmi les pays disposant d’un nombre important de résidences secondaires. Avec un prix moyen d’environ 200 000 euros, ces résidences demandent en plus de leur prix d’acquisition, la prévision de frais supplémentaires pour leur entretien. Le coût de ces frais est souvent important mais le plaisir procuré par les séjours passés dans ces coins de bonheur n’a souvent pas de prix. L’accroissement du nombre des résidences secondaires démontre parfaitement cet engouement des Français pour la campagne et le milieu rural. La France compte d’ailleurs près de 3 millions de maisons de campagne et cette dernière constitue 10% du parc résidentiel de l’Hexagone.rnrnLa location saisonnière, une façon de rentabiliser sa résidence principalernrnD’après les professionnels de l’immobilier, le coût relatif à l’entretien d’une résidence secondaire peut représenter jusqu’à 1 % à 2 % de la valeur de celle-ci, en fonction de sa situation géographique. En effet, si en plus, la résidence bénéficie de la fraîcheur  matinale d’un vent marin ou d’une vue magnifique sur les mentaux de neiges, en hiver, l’entretien devient plus cher. À part les travaux de réfection nécessaire tous les 5 ans environ, ceux qui jouissent d’un jardin ou d’une piscine verront leur facture un peu plus salée que celle des autres propriétaires. Pour faire face à autant de dépenses, la meilleure astuce est de louer sa résidence secondaire en haute saison. Une telle perspective permet d’amortir les frais occasionnés par l’entretien de la maison et de pouvoir l’occuper pendant certaines périodes de l’année.rnrnImpôts, assurances et entretiens : les principaux frais à prévoirrnrnLes impôts sont les premiers éléments à prendre en compte dans votre prévision budgétaire si vous avez une résidence secondaire. Aucun allègement n’est prévu dans le dispositif fiscal et les impôts de ce type d’habitation sont souvent plus chers que ceux d’une résidence principale. Par ailleurs, la prime d’assurance est rarement abordable du fait de l’absence du propriétaire à un certain moment de l’année. L’existence d’un beau jardin ou d’une grande piscine est également un petit plus qui peut vous coûter entre 500 à 1000 euros par an. Entretien et travaux de jardins, assurance et impôts afférents à la possession d’une piscine font partie des coûts à prévoir dès l’acquisition d’une résidence secondaire. Alors, soyez vigilant sur vos dépenses tout en profitant de votre maison de campagne.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.