Défiscalisation, sur quel produit miser ?

Désormais, le gouvernement fera du rabotage des niches fiscales une priorité. Tout comme les autres secteurs, l’immobilier sera également affecté par cette politique. Ainsi, plusieurs avantages fiscaux jadis octroyés verront bel et bien leur disparition à compter du 1er janvier 2011. Ceux qui veulent investir dans l’immobilier ont intérêt à souscrire leur projet avant la fin de l’année s’ils désirent encore bénéficier des avantages des produits de défiscalisation l’an prochain.nnDéfiscalisation : les différents choixnnEn général, les produits de défiscalisation se divisent en trois catégories principales : les dispositifs (Malraux, Scellier, …), les produits financiers (FCPI, FIP , Sofica, …) et le Girardin industriel. Concernant les produits financiers, tous restent encore accessibles jusqu’à la fin de l’année sauf les Sofica qui disposent d’une enveloppe déterminée à l’avance. Une fois que celle-ci sera épuisée, aucune autre augmentation n’est possible. L’année précédente, l’agrégation de Bercy a été obtenue à la mi-octobre, selon les analystes celle de cette année pourrait également sortir à la même période. Ceux qui désirent profiter du dispositif devront donc se préparer dès maintenant puisque les Sofica ne durent habituellement que quelques jours sur le marché.nnDéfiscalisation : le dispositif Scellier, une perle rarennLes avantages du dispositif Scellier seront plus difficiles à obtenir. Ils seront accordés aux personnes qui ont signé l’acte de vente avant la fin de l’année et ayant reçu la livraison du bien en question avant la même période. À ces conditions, trouver le bon produit de défiscalisation s’avère quasiment impossible. Tous les projets intéressants ont déjà été clôturés et le seul moyen pour trouver un produit dans ce domaine est d’acquérir un bien suite à un désistement sur un lot. Cela dit, il n’est pas encore trop tard pour chercher et impossible n’est pas français !nnDéfiscalisation : le dispositif Girardin plus rentable que d’habitudennLe Girardin industriel est accessible tout le long de l’année, cependant ceux qui effectuent leur souscription dans les périodes proches de la fin de l’année obtiendront un meilleur bénéfice. En pratique pour un investissement réalisé en début de l’année, le Girardin industriel n’offre qu’une quote-part inférieure à 40% contre un pourcentage entre 40% et 41% en fin d’année. Bonne chasse à la défiscalisation !

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.