Copropriétaires : quelques conseils pour vous aider à gérer vos charges de copropriété

Une étude menée par l’Union des syndicats de l’immobilier a révélé que les charges de copropriété ont augmenté de 0,9 % en 2009. La flambée du coût des énergies et la mise en place d’équipements de plus en plus sophistiqués dans les habitations expliquent ce phénomène. En moyenne, les dépenses ont connu une hausse qui se situe entre 14.6 euros par mètre carré à 40.70 euros par mètre carré en fonction du standing de l’immeuble.

rn

Les copropriétaires doivent ainsi maîtriser le niveau des charges. En général, elles portent sur les équipements destinés au chauffage collectif et à la production d’eau chaude sanitaire. L’an dernier, elles ont progressé de 6.1 %. Sur l’ensemble du territoire, les ménages ont dû débourser en moyenne 4.50 euros par mètre carré, pour les frais rattachés à ces appareillages. Pour réduire cette charge, il est indispensable de procéder à un diagnostic de la performance énergétique de l’habitation. Cette opération consiste à estimer le niveau de consommation réelle en énergie du système de caléfaction, à évaluer la qualité de l’isolation thermique de l’immeuble et à dresser au final un bilan. Cette tâche doit être confiée à un prestataire agréé.

rn

Les charges liées à la plomberie grèvent lourdement les foyers qui occupent une copropriété. La vétusté des installations et le défaut d’entretien peuvent être à l’origine de graves problèmes comme les fuites d’eau. La note relative aux travaux de remise en état est souvent salée et exhorte certains occupants à se décharger de leurs responsabilités. Face à cette situation, la mise en place d’un réseau de conduits individuel et de compteurs d’eau privés s’avère essentielle pour éviter de tels désagréments. Ainsi, chaque foyer assumera ses propres dépenses et sera plus vigilant quant à l’entretien de leurs installations.

rn

Les frais liés au personnel peuvent aussi être réduits. Faire appel à un service de gardiennage se révèle plus rentable par rapport au recrutement d’un salarié fixe. Ensuite, lorsque les contrats de service arrivent à terme, il ne faut pas hésiter à consulter d’autres sociétés et à faire jouer la concurrence.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !
  1. Livret A dit :

    Vos conseils sont intéressants et j’y ajouterai qu’il faut également surveiller les comptes des syndics afin de ne pas avoir à payer des charges supplémentaires inutiles, ce qui arrive malheureusement très souvent.

  2. Boda dit :

    Bonjour,\n\nEffectivement je n’avais pas pensé à la plomberie, mon syndic GIEP et moi même avons fait le tour des charges par rapport à cette augmentation, et il en ressort une forte augmentation des charges liées au chauffage. Suite à vos conseils je vais vérifier l’état de la plomberie pour voir ci cela ne vient pas de ça. Merci à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.