Retraite : face au déficit, le relèvement de l’âge légal se confirme

Dépassées ! Telles sont les estimations (passablement déjà très larges) de l’évolution du besoin de financement des retraites. Établi en 2007, le prévisionnel anticipait un déficit de l’ordre de 15,1 milliards d’euros en 2015. Malheureusement, la crise est passée par là et en 2010 les pouvoirs publics en sont déjà à rechercher quelque 25 milliards d’euros pour boucler le budget retraite. Cette somme colossale est destinée à financer les quelque 20 milliards d’euros de déficit du régime de base des salariés du privé et des fonctionnaires, auxquels s’ajoutent les 3,9 milliards du Fonds de solidarité vieillesse et les 3,4 milliards des régimes complémentaires Agirc-Arrco. La différence est liée aux excédents tirés de certains régimes particuliers comme ceux des agents des collectivités locales ou des agents publics non titulaires de l’État.nnPour faire face à cette accélération subite des dépenses, le gouvernement pourrait être contraint de relever au plus vite l’âge légal de départ à la retraite sans pénalités. Il s’agit en effet de la mesure la plus à même de générer rapidement des économies conséquentes (5 milliards d’euros si la retraite passe à 62 ans). Autre axe d’économie récemment évoqué par le ministre du Travail, la réforme du régime de retraite des fonctionnaires, qui, à peine annoncée, a déjà suscité bien des remous. Ces deux pistes de réforme vont, à coup sûr, pimenter un peu plus le « grand » (et assurément houleux) débat sur la retraite de 2010.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.