Salaires, retraites : la proposition de Berlin controversée

Visiblement, l’avis reste partagé sur la meilleure façon de ralentir le déficit public européen. Malgré une même aspiration, il apparaît que chaque membre de l’UE a sa propre stratégie en vue d’atteindre cet objectif. En effet, les différentes propositions de Berlin concernant le plan à adopter ne sont pas du goût de ses partenaires.rn

Limiter le plafonnement du déficit public dans la Constitution

rn

Afin de freiner son déficit public, l’Allemagne a opté pour une mesure draconienne, celle de limiter son plafonnement directement dans ses Constitutions nationales. Un vrai défi, puisque son objectif est que son déficit public ne dépasse pas la barre des 0,35% de son PIB à l’horizon de l’année 2016. Cette décision, selon les experts économiques du pays, apparaît être la meilleure stratégie pour avoir plus de stabilité et de croissance. D’autre part, avec une telle politique les règles budgétaires concerneront plutôt le niveau national que le niveau communautaire. Convaincu de l’efficacité de ce projet, Berlin invite ses partenaires à suivre le même chemin.

rn

Après analyse, les autres pays affichent peu d’enthousiasme face à cette proposition. De son côté, l’Élysée a tracé une autre voie, la France veut miser sur un cadrage financier plutôt que sur un plafonnement. Cette politique permet de mieux encadrer le déficit public et de retrouver une certaine stabilité à un moment précisé à l’avance. Jusqu’à présent, la Hongrie et le Pays-Bas ont déjà confirmé leur adhésion avec le projet de Berlin tandis que d’autres pays mettent un doute la pertinence de cette politique dans le temps.

rnrn

Retraites et salaires, un sujet de controverse

rn

Au niveau des retraites, la mise en place d’un cadre commun en Europe semble nécessiter un travail de titan. Difficile en effet d’harmoniser l’âge de départ à la retraite au vu des profils démographiques assez disparates de tous les pays se trouvant au sein de l’Union européenne. Pour Berlin, son modèle, avec le départ à la retraite à 67 ans, est impossible à calquer. Cependant, il est plus facile d’établir une mesure prenant en compte l’âge de départ à la retraite en fonction de l’évolution démographique d’un pays. Des points de divergences sont encore apparus, car si Paris et Madrid ont réformé leur dispositif, l’Autriche et le Luxembourg de leur côté refusent cette option.

rn

Les salaires constituent également un sujet de controverse. Berlin souhaite une désindexation des rémunérations afin de pouvoir effectuer un gel sur les salaires. Cette mesure proposée par l’Allemagne vise notamment l’élimination des systèmes d’indexation des salaires en vigueur dans plusieurs pays comme le Luxembourg, la Belgique, l’Espagne et la Slovaquie. La réaction de ces derniers ne s’est pas fait attendre, leurs premiers ministres respectifs ont rejeté la proposition en annonçant qu’ils n’ont aucune intention d’abolir l’indexation des salaires dans leur pays.

rn

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.