Bien choisir entre les propositions des compagnies d’assurances et celles des banques en matière de retraite complémentaire.

Que choisir entre Banque et Compagnie d'Assurance pour son épargne retraiteLe contrat d’assurance à revenus garantis proposé par des compagnies d’assurance :

rn

Lors de la phase d’épargne, ce contrat d’assurance prévoit des placements de fonds sur des supports variés et non pas sur un fonds euro. Grâce à un effet de cliquet, le contrat prévoit une augmentation des revenus lorsque le marché est en hausse. Par contre, une baisse du marché n’entrainera jamais une réduction du montant du revenu.

rn

Le bénéficiaire commence à percevoir ses revenus garantis dès que la phase d’épargne est terminée. Le montant de ces revenus garantis est calculé au prorata du capital versé et de la période à partir de laquelle ils seront versés.

rn

Enfin, si l’épargne investie est épuisée avant le décès de l’épargnant, une rente viagère égale aux revenus garantis sera mise en place.

rn

Ce genre de contrat présente plusieurs avantages.

rn

En effet, les particuliers choisissant le contrat d’assurance à revenus garantis bénéficient de l’accès à une complémentaire retraite à vie en même temps que de la performance des marchés financiers.

rn

Par ailleurs, ceux-ci peuvent retirer leurs fonds à tout moment que ce soit en totalité ou seulement en partie. À leur décès, les fonds non retirés sous forme de revenus reviendront aux bénéficiaires qu’ils ont indiqués.

rn

Seul inconvénient, le contrat d’assurance à revenus garantis revient plus cher que les contrats d’assurance-vie habituels en raison du coût de ses garanties.

rn

Sur le plan fiscal, l’épargnant pourra bénéficier d’une taxe de 0% s’il n’effectue un retrait que 8 ans après la conclusion du contrat et si ses gains dans le cadre des revenus n’excèdent pas 4600€ par an pour un célibataire. Cette même taxe à 0% s’appliquera aux couples mariés ou pacsés si ces gains ne dépassent pas 9200 € par an.

rn

L’offre de la Caisse d’Épargne

rn

Le contrat proposé par la Caisse d’Épargne prévoit un compte épargne associé à plusieurs comptes à terme.

rn

S’il choisit cette option pour préparer sa retraite, l’épargnant devra tous les mois alimenter un compte d’épargne lors de la phase d’épargne. Au bout de 12 mois, toute l’épargne accumulée sera transférée vers un nouveau compte à terme. Il faut noter que ce compte à terme ne reçoit des fonds qu’à travers un versement unique.

rn

Pendant sa retraite, l’épargnant bénéficiera tous les ans de complémentaires retraites qui concordent à la clôture d’un compte à terme.

rn

Ce contrat proposé par la caisse d’Épargne est un investissement sûr avec une rémunération déterminée à l’avance. Par ailleurs, il ne prévoit ni frais de gestion ni frais sur les versements.

rn

Le principal inconvénient qu’il présente est que le taux prévu lors de la conclusion du contrat prévaut pendant toute la vie de celui-ci. Ainsi, l’épargnant ne pourra jamais voir son capital bénéficier d’un taux d’intérêt meilleur que celui qui est marqué initialement dans son contrat.

rn

De plus, l’épargne n’est disponible que lorsque chaque compte à terme a été clôturé. Le retrait des fonds avant terme est néanmoins possible selon certaines conditions, mais dans ce cas leur rémunération sera revue à la baisse par rapport à ce qui a été calculé initialement.

rn

Du point de vue fiscal, l’impôt sur les intérêts est prélevé au fur et à mesure chaque année et non pas au moment du retrait. Il est fixé selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu ou selon un prélèvement forfaitaire libératoire au taux actuel de 19 % majoré de 12,3 % de prélèvements sociaux.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean De Villele

Expert dans le domaine de l'Assurance, je vous propose régulièrement l'actualité et toutes les astuces pour faire un maximum d'économies mais sans jamais négliger la qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.