Des livrets d’épargne pour les tout-petits

livret-enfantLes livrets d’épargne destinés aux plus jeunes sont à la mode et fleurissent un peu partout. Mais au-delà de l’intérêt éducatif d’initier les enfants à la gestion de l’argent, présentent-ils néanmoins un quelconque atout sinon fournir des ressources bon marché aux banques ?nnCar si certains offrent des conditions avantageuses, on ne peut pas dire que leurs rémunérations soient toujours des plus attractives. Il faut alors se lancer dans une étude au cas par cas pour trouver la perle rare, celle qui fait mieux que le Livret A. Mais attention, même pour des livrets destinés aux jeunes il est important de lire entre les lignes et de ne pas se laisser emporter par les offres promotionnelles et leurs taux bruts exubérants ! Ainsi, le Livret Première Épargne CIC paraît séduisant au premier abord avec ses 5 %. Malheureusement, il ne passe pas l’épreuve d’un examen détaillé, une fois frais et impôts déduits ce ne sont en fait que 3,5 % nets qu’il rapporte et encore, seulement jusqu’au 31 décembre 2009. Dès le 1er janvier 2010 son rendement descend à 2,1 % nets pour 3 % bruts.nnBien sûr ces produits ne sont pas là pour être des champions du rendement, mais si son argent peut rapporter plus ailleurs, pourquoi s’en priver ? Des livrets comme le P’tit Malin Groupama Banque ou le Premier pas de la Banque Populaire proposent déjà plus avec respectivement  2,97 % et 3 % nets. Encore une fois, le véritable étalon de comparaison reste le Livret qui, avec ses 1,75 %, n’en mène pas large.nnDes livrets comme Kipsou d’Axa ou Scoopy du Crédit coopératif font ainsi tout juste un peu mieux avec 1,92 % nets (dans la limite de 1600 euros pour celui d’AXA). Mais il y a pire comme les offres Tiwi du Crédit Agricole Zébulon de LCL qui se paient le luxe d’être en dessous du livret A avec seulement 1,22 % nets.nnAu final, si certains livrets « enfant » représentent tout de même de bonnes options pour faire fructifier son épargne, ils sont souvent loin d’avoir les rendements des produits « pour adultes ». Ils demeurent donc plus une manière d’allier l’utile (éduquer les enfants dans leur rapport à l’argent) à l’agréable (rentabiliser de petites sommes en toute sécurité) sans toutefois acquérir la valeur de véritables placements « refuge » sur le long terme.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.