Nouvelle hausse du taux du Livret A attendue le 1er août

Testtaux Le Livret A n’en finit pas de faire parler de lui. Poursuivant une ascension entamée début 2006, le taux de rémunération du Livret A devrait passer à 3 % à compter du 1er août 2007, contre 2,75 % actuellement, selon le ministère de l’Economie et des Finances. Retour sur un placement plébiscité par les français.

nnn

Rappelons tout d’abord que le Livret A est un produit d’épargne populaire, liquide et accessible à tous. Chaque titulaire peut épargner jusqu’à 15 300 euros. La rémunération de ce placement est désormais actualisée sur un rythme semestriel, au 1er février et au 1er août, selon une formule de calcul automatique -  à partir d’une moyenne sur douze mois entre l’inflation hors tabac en France et les taux d’intérêt à court terme (Euribor 3 mois), majorée de 0,25 point et elle est nette d’impôts. En d’autres termes, les intérêts générés sur le Livret A ne sont pas à déclarer sur sa déclaration de revenus. L’argent déposé sur un Livret A, qui affiche à l’heure actuelle un encours de 115,9 milliards d’euros est toujours et immédiatement disponible pour son titulaire. Les sommes déposées bénéficient de la garantie de l’Etat et sont intégralement centralisées à des Dépôts, qui les utilise pour financer le logement social.

n

Cette nouvelle hausse du taux de rémunération du livret A est donc une bonne nouvelle pour les 46 millions de détenteurs d’un livret A, celui-ci atteignant ainsi son plus haut niveau depuis 2000. Depuis 1986, le taux du livret A a connu six baisses et trois hausses (juillet 2000, février et août 2006).Depuis 1986, le groupe Caisse d’épargne se taille la part du lion avec 23,8 millions de détenteurs et 64,7 milliards d’euros d’encours, postale revendiquant pour sa part 21,6 millions de détenteurs et 47 milliards d’euros d’encours.

Décidément l’actualité du Livret A est loin d’être paisible, puisque ce produit de placement phare est sur le point de connaître un autre changement : la fin du monopole de distribution de la caisse d’Epargne et de la Banque Postale. Le 10 mai dernier la Commission Européenne, sous la pression de plusieurs banques françaises concurrentes, a en effet enjoint la France d’étendre à toutes les banques la distribution du placement préféré des ménages, au motif que le système de distribution actuel constituait un avantage concurrentiel contraire aux règles du droit communautaire de la concurrence. Par conséquent, dans neuf mois, tout Français pourra ouvrir un livret A à la Société générale par exemple, et non plus seulement à la Caisse d’épargne ou à la Banque Postale.

n

Une évolution qui n’est pas sans susciter des remous dans l’Hexagone, les syndicats estimant d’un côté que les banques se serviront du Livret A comme produit d’appel pour ensuite orienter les épargnants vers des placements maison plus rémunérateurs, ce qui diminuera les fonds affectés au logement social, les banques rétorquant, de l’autre côté, que la libéralisation va au contraire, en multipliant les canaux de distribution du livret A, relancer la construction des logements sociaux.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.