Promotions sur les livrets bancaires, bien calculer son rendement

Afin d’éviter les mauvaises surprises sur les nombreuses offres de livrets bancaires proposées actuellement par les banques, et annonçant jusqu’à 6% de taux brut, il vaut mieux prendre le temps de bien réfléchir avant d’engager son épargne.rnrnL’on constate aujourd’hui que les épargnants sont plus prudents lorsqu’il s’agit de placer leur argent dans les établissements bancaires. Ils préfèrent généralement opter pour des placements à court terme, en profitant des promotions offertes par les banques qui rivalisent entre elles en termes de taux bonifiés.rnrnCes promotions s’adressent dans la plupart des cas aux nouveaux clients, et s’étalent sur une période prédéfinie (en général 3 mois) pendant laquelle ils bénéficient du taux bonifié, du moment qu’ils ont placé leurs dépôts avant la date limite. Attention, il y a des exceptions à cette règle générale, donc il faut veiller à bien analyser les offres avant de s’engager…rnrnAinsi, avant d’ouvrir un compte épargne, il ne faut pas omettre d’examiner la durée de ces promotions, de même que l’application réelle du taux bonifié. Souvent, une fois la période des 3 mois écoulée, le taux devient nettement plus bas et moins intéressant.rnrnPar ailleurs, les offres à moyen terme proposent un taux assez proche de la moyenne et qui ne dépasse pas les 3,25%, mais qui profite plus aux titulaires des livrets bancaires, s’ils sont prêts à bloquer leur argent pour une année entière.rnrnLe montant du placement et la fiscalitérnrnEn général, les banques fixent des plafonds pour le montant à placer. À titre d’exemple, on peut mentionner le cas de Barclays qui limite le dépôt à 150 000 euros pour l’application du taux bonifié. Pour une somme qui excède ce plafond, le taux redevient normal.rnrnEn outre, les prélèvements fiscaux sur les intérêts perçus pour les comptes à terme et les livrets bancaires sont souvent exorbitants (jusqu’à 37% avec les prélèvements sociaux). De plus, l’État envisage une hausse de 2 % pour les prélèvements sociaux à partir de juillet 2012, ce qui amène le taux de fiscalité appliqué sur les intérêts annuels à 39,5 %.rnrnQuel taux choisir ?rnrnSouvent, au-delà de la période de 3 mois, le taux brut n’atteint même pas les 2%. Ainsi, il est inutile d’espérer un rendement intéressant sur 12 mois si l’on a choisi des livrets bancaires promotionnels. Ils restent donc des placements intéressants, mais seulement sur les 6 premiers mois.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Les commentaires sont fermés.