Leclerc renonce à sa garantie promo

Plus que jamais, les offres promotionnelles apparaissent comme une arme efficace pour attirer l’engouement des clients. Les distributeurs rivalisent d’ingéniosité en vue d’élaborer une stratégie apte à séduire un large public. Face à cette guerre, les grandes enseignes de la distribution sont soumises à rude épreuve. Si les unes ont pu tenir le coût en maintenant leur dispositif promo sur le marché, d’autres ont dû y renoncer. C’est le cas notamment de Leclerc en mettant un terme à sa fameuse garantie promo.rnrnGarantie promo Leclerc, un dispositif ambitieuxrnrnLe ticket s’avère insignifiant face à la garantie promo lancée par Leclerc en 2009. Cette opération ayant fait tant de bruit au niveau du marché se base sur un système particulièrement ingénieux. Le distributeur s’est engagé à rembourser à ses clients sous forme de bon d’achat la différence de prix si l’article coûte plus cher comparé à celui des autres distributeurs. Concrètement, si le client achète un produit un peu plus cher chez Leclerc, il recevra automatiquement la différence sous forme de bon d’achat dans un délai de sept semaines.rnrnMalgré l’importance de l’enjeu, ce pari apparaît particulièrement risqué pour le distributeur. La tenue de cette promesse s’avère difficile dans la mesure où une surveillance des prix doit être effectuée sans arrêt. La tentation des concurrents d’handicaper le système en mettant en place des tarifs promo relativement bas n’est pas à écarter. À première vue, la garantie promo semble fonctionner à merveille, mais en y regardant de près tout laisse présager qu’elle ne fera pas long feu sur le marché.rnrnLeclerc met un terme à sa garantie promornrnAprès avoir résisté pendant quelques mois, la garantie promo de Leclerc commence à causer de grand souci au distributeur. Malgré son annonce en fanfare et son caractère alléchant, l’offre ne semble pas intéresser un grand nombre de clients. D’autre part, les rares personnes qui ont été éblouies par le dispositif n’ont pas pu en tirer profit. La différence des prix a certes été payée en bon d’achat par le distributeur, cependant la durée de payement de sept semaines n’est pas vraiment au goût des consommateurs.rnrnAutres problèmes, le coût de la garantie promo pèse lourd sur le budget de l’enseigne. Proposer une offre en dessous de l’alignement des autres distributeurs demande une mobilisation de plusieurs entités allant des fournisseurs jusqu’aux surveillants des prix. Malgré son envergure, Leclerc n’a pas pu maintenir en marche cette machine complexe. Le distributeur décide d’y renoncer en douceur sans émettre aucun commentaire.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.