Crédit auto : conseils pour bien financer l’achat de sa voiture

« La voiture de vos rêves est devant vous. Mais un problème se pose, il va falloir la financer. Vous n’avez pas d’économies, l’unique alternative reste alors le crédit. Cependant, tous les crédits proposés par les banques et les organismes de prêt ne se valent pas. Alors, quel type de crédit souscrire ? Comment comparer les offres ? »rnrnUn choix s’impose dès le départ : crédit auto ou prêt perso ?rnrnLa plupart des crédits auto proposés par les banques et les organismes sont en réalité des prêts personnels destinés à l’achat d’un véhicule. Ils n’offrent pas la sécurité d’un crédit affecté, qui lui lie totalement la vente au crédit. En revanche, les offres des constructeurs sont systématiquement des crédits affectés. Il est donc préférable de choisir un crédit auto. Ce mode de financement reste le plus sûr pour le souscripteur. En effet, s’il n’obtient pas le crédit, la vente est automatiquement annulée. A l’inverse, s’il fait valoir ses droits de rétractation (7 jours) quant à l’achat du véhicule, la demande d’emprunt est rétroactivement annulée de plein droit, sans frais ni pénalités.rnrnUne fois le choix du crédit effectué, il faut comparer les offres. Pour cela, plusieurs éléments doivent être pris en compte.rnrnLe taux effectif global (T.E.G), c’est le taux réel d’emprunt. Il tient compte de tous les frais annexes (dossier , assurances…). Il est obligatoire et doit permettre de comparer simplement des offres de prêt. Le taux nominal, c’est le taux annuel de base du crédit. Il n’inclut pas les frais de dossier, d’assurance et de garantie. Il sert au calcul du coût total du crédit et des mensualités. Une estimation du crédit dans le temps est nécessaire, le taux d’intérêt et le montant des mensualités dépendant de sa durée (plus le crédit sera long et plus le taux sera élevé), ainsi qu’un calcul des mensualités.rnAttention : ces sommes ajoutées aux éventuels autres remboursements ne doivent pas excéder 33 % des revenus nets mensuels de l’emprunteur. L’élément le plus délicat à comparer reste l’assurance. Toutes ne proposent pas les mêmes protections. Ne pas oublier de demander quel sera le coût total du crédit, c’est-à-dire l’ensemble des charges que le créditeur aura à supporter pendant la durée de son prêt (les intérêts, les frais de dossier, d’assurance et de garantie).

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.