Votre voiture à moitié prix en 2009

Avec des ventes de voitures neuves parfois en baisse de 50 % par rapport aux prévisions, l’industrie automobile est plongée dans une tourmente sans précédent et se voit obliger de réduire ses prix.rnrnEn l’occurrence, les malheurs des constructeurs et des concessionnaires font le plus grand bonheur de leurs clients.rnrnrnrnLa surenchère des remises et offres promotionnelles de toutes sortes contribue à hâter la dégringolade des prix, phénomène soutenu par une demande de voitures au plus bas.rnrnLes revendeurs ne reculent devant aucun argument pour charmer une clientèle avide de cadeaux et de bonus. Ainsi un représentant Opel n’hésite-t-il pas, par exemple, à offrir un week-end auprès d’un établissement Relais & Châteaux pour l’achat d’une Zafira. Le véhicule bénéficie pourtant déjà d’une réduction de 4000 euros…rnrnDe telles remises sont devenues la règle générale chez des mandataires qui peuvent accorder des ristournes de l’ordre de 20 % voire 30 % et plus sur certains modèles comme une Laguna proposée à -34 % de son prix initial.rnrnLe secteur des grosses voitures apparaît comme celui qui va laisser le plus de plumes dans cette bataille pour la survie sur un marché si morose.rnrnLes dispositifs incitatifs à l’achat de véhicule plus « verts » comme les divers bonus et malus environnementaux ont favorisé presque « artificiellement » le segment des compactes et super compactes.rnrnLes SUVs et autres gros 4×4 pourraient ainsi subir une dépréciation de leurs prix de vente de l’ordre de 40 % à 50% dès l’année prochaine. Cette tendance devrait aussi se généraliser aux  autres types de voitures.rnrnInutile de préciser que les spécialistes du déstockage et les futurs clients se frottent déjà les mains.rnrnLes concessionnaires, quant à eux, entrevoient une très longue période de vaches maigres, avec de probables regroupements des acteurs les plus forts et une disparition annoncée des plus faibles au prix de nombreuses pertes d’emplois.rnrnIci aussi les effets de la crise seront palpables et durables.rnrnEst-il alors toujours de bon ton de considérer cette baisse du prix d’achat des voitures comme une réelle bonne nouvelle ?rn

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.