Prix des logements : HSBC prévoit une baisse de 7 % dans l’ancien

Mauvaise nouvelle pour les propriétaires vendeurs. La Banque HSBC vient de publier un rapport très pessimiste sur l’évolution du marché du logement en 2009. Au programme, baisses conjuguées des prix et de la demande, qui ne seront malheureusement pas compensées par le recul des taux des prêts immobiliers.nnL’étude prévoit une chute de 7 % dans l’immobilier ancien. Les prix du neuf font un peu mieux avec un retrait de 5 %. Plombé par le nombre toujours très faible de transactions, le marché ne semble pas devoir se redresser de si tôt. Beaucoup de ménages désireux d’acquérir un logement sont en effet dans l’impasse, notamment du fait d’un durcissement des conditions de crédit, mais aussi d’une perte de confiance dans un climat dominé par la récession.nnEn parallèle, une étude réalisée par Benchmark Group montre ainsi qu’une majorité des Français ont choisi de reporter leur projet immobilier. Parmi eux, 58 % attendent encore que les prix baissent. Le rapport HSBC leur donne raison, lui qui prévoit que « l’ajustement des prix des logements devrait persister au-delà de 2009 », basant son analyse sur un modèle de projection cyclique complexe impliquant le PIB, la croissance de la population française et l’évolution passée des taux des crédits immobiliers.nnEnfin, HSBC confirme que le redressement du marché passe avant tout par le retour à la solvabilité des ménages désireux d’acquérir leur propre logement. Or, celui-ci ne pourrait s’obtenir, toujours selon HSBC, que par la conjonction d’une baisse de 1 % des taux des prêts immobiliers et d’une chute des prix par rapport à leur niveau actuel d’environ 11,4 %. Tout ça, rien que pour retrouver un niveau de solvabilité comparable à celui de 2003 ! De plus, dans l’hypothèse où le coût des crédits immobiliers ne baisserait pas, il faudrait que les prix continuent leur chute plus avant, jusqu’à 18 %, soit un recul de 24 % comparé au niveau du premier trimestre 2008.nnEst-ce à dire que la situation est désespérée pour ceux qui, malgré tout, souhaitent encore accéder à la propriété ? Non, bien sûr. Pour peu que son dossier soit solide, il demeure bien évidemment possible de trouver un établissement de crédit qui saura devenir un partenaire pour son projet.nnNe dit-on pas que la ténacité finit toujours par payer ?

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.