Immobilier : la baisse des taux pousse les emprunteurs à renégocier leur prêt

C’est le moment idéal ! Jamais la période n’a été aussi propice pour renégocier son crédit immobilier et réaliser de belles économies d’argent. Bien sûr les banques n’y sont jamais trop favorables, mais les clients savent qu’aujourd’hui ils ont les taux pour eux, ce qui les met en position de force. Et ils en profitent. Pour preuve, l’explosion du nombre de demandes de renégociations : d’environ 1 000 par mois en 2008 elles sont passées à 3 500 depuis février dernier.nnIl faut dire qu’ils auraient tort de ne pas tirer avantage de la chute libre enregistrée par les taux des crédits immobiliers depuis fin 2008. Il y a cependant quelques règles à suivre pour bien renégocier son prêt à long terme. La différence entre les taux doit par exemple être de 1 % au minimum, en deçà, les banques y rechignent généralement et l’opération ne serait de toute façon pas profitable. Comme pour un remboursement anticipé, les établissements de crédit appliquent des pénalités ainsi que de nombreux frais annexes à une renégociation…lorsqu’ils l’acceptent.nnS’ils refusent, il demeure la possibilité de procéder carrément à un rachat de crédit à travers une banque concurrente. Dans les deux cas (renégociation et rachat), outre le différentiel de taux, il faut aussi considérer le montant encore dû et la période restante. En dessous de 50 000 euros à rembourser sur 10 ans, la manoeuvre a peu de chance d’être rentable.nnPour s’assurer de l’opportunité du montage il est primordial de demander un tableau récapitulatif des coûts engagé et du bénéfice net qui pourra être tiré de l’opération. Pour avoir une idée, un prêt de 150 000 euros, d’une durée de 20 ans, contracté au taux de 5,05 % fin 2008 et renégocié à 4 % aboutira à une économie de l’ordre de 16 000 euros. La bonne nouvelle, c’est que les gains augmenteront proportionnellement avec le capital emprunté.nnDernier conseil : la patience ! Une opération de renégociation peut être bouclée en un mois si l’on s’y prend bien avec son banquier. Les plus pressés auront recours à un courtier ce qui permet généralement de recevoir de propositions dans les jours qui suivent la demande.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.