Immobilier ancien : stabilisation des prix à l’horizon après deux ans de baisse

Après deux années de baisses consécutives, l’immobilier ancien pourrait enfin entrevoir le bout du tunnel si l’on s’en tient aux prévisions de la FNAIM. À défaut d’un véritable redémarrage, les prix pourraient se stabiliser en 2010nn– 5 % globalement en 2009nnC’est un fait établi : 2009 a été une année catastrophique pour l’immobilier, neuf comme ancien. Après avoir cédé – 3,1 % en 2008, les prix ont encore reculé de 4,9 % en 2009. La situation aurait pu être pire : FNAIM tablait sur une chute de l’ordre de 10 %…nnDes situations contrastéesnnBien sûr, il subsiste des disparités entre les divers types de bien. C’est sur les petites surfaces que les baisses ont été les plus conséquentes. Les maisons trois-pièces perdent ainsi 9,5 % quand les cinq pièces et plus ne reculent que de 2,5 %. Même chose du côté des appartements où les prix des studios et une-pièce diminuent de 5,9 % alors que ceux des cinq pièces et plus s’apprécient de 2,2 %. En moyenne, les maisons ont moins bien résisté que les appartements, concédant – 10,2 % alors ceux-ci ne « lâchent » que – 5,4 %. Toujours selon la FNAIM, les prix des maisons sont aujourd’hui au même niveau que ceux de 2005.nnStabilisation en 2010nnPour cette année, compte tenu de l’excellence des conditions de crédits (les taux sont à leur plus bas niveau depuis des années), contrebalancée par les perspectives encore moroses de l’économie, la FNAIM envisage une stabilisation des prix. Ces derniers évolueraient alors dans une fourchette de 0 % à + 3 %.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.