La chute historique des taux de l’immobilier

En matière de prêt immobilier, le mois d’avril a été marqué par la poursuite de l’effritement des taux d’intérêt fixes. Toutefois, après cette tendance prolongée à la baisse, les analystes prévoient leur stabilisation pour ce mois de mai. Fait marquant de la période : le niveau des taux d’octobre 2005 a presque été atteint.nnNotons que les baisses concernent l’intégralité des produits (crédits à long et à moyen terme) sur toutes les régions françaises. Les taux moyens des prêts remboursables sur 15 ans ont par exemple diminué de 0.10 % depuis le 10 mars et ceux des prêts sur 20 % ont reculé de 0.05 % sur la même période. Si l’on compare avec les chiffres d’octobre 2008 (début de la crise financière), ont constate que la baisse a été fulgurante : rien que pour le taux à 20 ans, l’écart est évalué à 160 points.nnLes taux des emprunts d’État à long terme ou OAT servent de référence pour déterminer les taux fixes des prêts immobiliers. Or, concernant l’OAT, la tendance actuelle est également marquée par une baisse continue : 4 % de juin 2009 à février 2010, 3.66 % le 10 mars et 3.427 % le 14 avril. Peut-on en conclure que les prêts immobiliers ont encore un bel avenir devant eux ? Ce n’est pas si sûr !nnEn effet, ces taux sont exceptionnellement bas et jamais, sauf en octobre 2005, ce niveau n’a été atteint dans l’histoire. De ce fait, ils ne peuvent poursuivre sur cette lancée ; cette « dégringolade » prendra très bientôt fin. Il faudra de ce fait s’attendre à une stabilisation des chiffres.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.