Crédits immobiliers, vers une stabilisation des taux

Dans les annales de l’immobilier, jamais les taux n’ont atteint un niveau aussi bas que celui enregistré cette année. En juin 2010, il a été de 3,45 % et de 3,41 % en juillet. Vu la tendance à la baisse actuelle, à la fin de l’année, les taux des crédits immobiliers chuteront jusqu’à 3,36 % soit l’équivalent de celui de 2005.nnCrédits immobiliers, les banques enregistrent une reprise significativenPour cette année, tous les taux de crédits immobiliers octroyés par les organismes financiers n’ont pas dépassé le seuil des 4 %. Il s’agit d’une véritable aubaine pour les emprunteurs puisque dans les années passées seuls 4,8 % des clients ont pu bénéficier d’un taux pareil. Cette baisse significative des taux a permis aux crédits immobiliers de retrouver un second souffle. Outre le rebond du crédit relais, une nette augmentation de la production est également enregistrée dans les prêts à taux variables. Celle-ci atteint la barre des 10 %, un très bon résultat par rapport à 2008 avec un taux de rendement de seulement 2 %.nnCrédits immobiliers, une bonne perspective en vuennDans l’ensemble, un regain d’activité a été constaté en ce qui concerne les prêts immobiliers. Pendant le premier trimestre 2010, le taux des crédits immobiliers accordés par les banques est environ de 64 % supérieur à celui octroyé l’année dernière. Il en est de même pour le second trimestre qui est de 36,4 %. Évalués en chiffre, ces nouveaux crédits atteindront une valeur de 71,2 milliards d’euros. À ce rythme, ils frôleront la barre des 140 milliards d’euros d’ici la fin 2010. Malgré cette hausse, ce chiffre n’arrive cependant pas à égaliser les 170 milliards d’euros réalisés en 2007.nnCrédits immobiliers, vers des taux de plus en plus attractifsnnLes taux en crédit immobilier tendent à se stabiliser à un niveau intéressant pour les emprunteurs. Ainsi, le taux appliqué pour un crédit immobilier de 15 ans est actuellement de 3,45 %, pour une durée de 20 ans il est de 3,65 %. Si vous comptez emprunter à long terme, 25 ans et plus, le taux reste encore au-dessous de 4 % soit environ 3,85 %. En dehors de ces niveaux moyens, les meilleurs dossiers peuvent également bénéficier d’un taux plus attractif. Malgré les alignements régionaux, aucun bouleversement de ces taux n’est prévu, du moins jusqu’à la fin de cette année.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.