Les familles modestes ont du mal à accéder à la propriété

famille-primo-accedantL’audit annuel réalisé par le promoteur immobilier Nexity démontre que les foyers à faible revenu rencontrent de graves difficultés pour acheter un bien immobilier neuf. À l’heure actuelle, la clientèle est essentiellement constituée de jeunes, âgés entre trente et trente-cinq ans, dont les ressources sont assez modestes, mais qui peuvent bénéficier des dispositifs d’aide mis en place par l’État. Elle est également composée de propriétaires aisés, qui ont les moyens d’acquérir une résidence secondaire. La classe moyenne est totalement exclue de ce marché.nnEn effet, le budget que doit allouer un ménage pour acquérir un logement neuf s’est largement accru ces douze derniers mois. Il a atteint son plus haut niveau de ces dix dernières années. Au cours du second semestre de l’année 2009, un acquéreur doit engager 194 000 euros s’il prévoit d’acheter un bien immobilier neuf. Durant les six premiers mois de cette année, il doit investir un montant de 190 900 euros. Cette situation s’explique par l’envolée du prix du mètre carré, en particulier dans les principales agglomérations. Certes, les opérateurs profitent de la faiblesse de l’offre dans les centres urbains et de l’intérêt que portent les investisseurs pour les immeubles de standing pour se livrer à de la spéculation.nnLa classe moyenne fait face notamment à un problème de solvabilité. Un foyer qui perçoit chaque mois 4 000 euros ne peut s’acquitter à la limite que d’une mensualité de 1 100 euros. S’il réside dans la région Ile-de-France, où le mètre carré est proposé à 4 085 euros, il lui est impossible de devenir propriétaire d’un bien immobilier neuf. S’il habite en province, la situation restera inchangée. Dans les régions, le mètre carré s’élève à 3.295 euros. Il devra se rabattre sur les studios ou les immeubles anciens. D’après les analystes, l’état des choses risque de s’empirer dans les années à venir. Ils suggèrent ainsi comme solution de restructurer les dispositifs d’aide qui facilitent l’accès à la propriété.nnLe gouvernement entend mettre en place un prêt à taux zéro universel. Davantage de foyers pourront accéder à ce dispositif. Tous les primo-accédants, c’est-à-dire ceux qui font l’acquisition d’un bien immobilier neuf pour la première fois, peu importe leurs possibilités. Il s’agit d’une réelle opportunité pour la classe moyenne, qui pourra financer une part de la valeur du logement avec cet emprunt.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.