Crédit relais, les détails à maîtriser

credit-relaisLe crédit relais n’a cessé d’exister même si ces derniers temps il s’est fait beaucoup plus discret. La cause ? La crise financière n’a épargné aucun domaine et a fortement frappé celui de l’immobilier. Aujourd’hui, les banques tentent de relancer le crédit relais en profitant de la reprise de ce marché. S’agit-il d’une opportunité à saisir ?nnCrédit relais, principe de basennLe crédit relais se fonde sur une base simple. Il est surtout destiné à ceux qui ont besoin d’acheter un nouveau logement avant l’obtention de la somme relative à la vente de leur propriété actuelle. Le prêteur se chargera de vous avancer une partie de cet argent sous forme d’un crédit relais. En somme, vous ne rembourserez que les intérêts et vous ne solderez le capital de votre crédit relais qu’après la cession de votre bien immobilier. Il s’agit en quelque sorte d’une combinaison de deux transactions immobilières à savoir la revente et l’achat d’une nouvelle résidence.nnSelon votre convenance, deux options sont possibles, le crédit relais seul et le crédit relais jumelé. Ce dernier est le plus courant, dans ce cas, un prêt complémentaire accompagne le crédit relais proprement dit. Sur la totalité du prêt, le client peut effectuer un remboursement anticipé de la partie relais dès la liquidation de son ancien bien immobilier.nnCrédit relais, déroulementnnSachez qu’en crédit relais, il est toujours intéressant de réaliser un contrat de courte durée. Les taux appliqués se situent généralement entre 3% et 3,4%, cela dépend de la banque et de la formule choisie par le contractant. Dans tous les cas, le remboursement du capital ne se fait qu’une fois l’ancien bien immobilier vendu. Quant aux intérêts, le client peut choisir entre deux possibilités de payement.nnDans le premier schéma, il paye une mensualité comportant les intérêts ainsi que la prime d’assurance tandis que dans le deuxième il n’a qu’à rembourser la prime d’assurance. Cette dernière formule est plus coûteuse, elle permet toutefois d’alléger substantiellement la mensualité en ne soldant les intérêts et le capital qu’à la fin du crédit.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.