L’ANAH subventionnera en priorité les propriétaires modestes

anah-agence-nationale-de-lhabitatL’ANAH subventionnera en priorité les propriétaires occupants les plus modestesnnL’ANAH ou Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat est un établissement public créé en 1971. Elle a pour mission de mettre en œuvre la politique nationale de réhabilitation et de développement du parc immobilier français. Elle dispense des aides permettant de financer des travaux d’amélioration de logements, qui seront allouées aux propriétaires bailleurs, aux propriétaires occupants et aux copropriétaires. Actuellement, ses actions concernent principalement les publics les plus modestes.nnÀ compter du 1er janvier 2011, l’ANAH accordera en priorité ses subsides aux propriétaires occupants les plus nécessiteux, au grand dam des propriétaires bailleurs, qui bénéficiaient jusqu’à présent des deux tiers de ses subventions. En outre, ces allocations représenteraient désormais 50 % du coût des travaux à effectuer, un montant plafonné à 50 000 euros. Les propriétaires privés éligibles aux aides de l’ANAH seront ceux dont le revenu correspond à 30 % du plafond de ressources HLM. Ces foyers jugés très modestes sont au nombre d’un million, selon un responsable au sein de l’Agence.nnAménagement des subventions accordées aux propriétaires bailleursnnEn ce qui concerne les subventions accordées aux propriétaires bailleurs, elles seront conditionnées au conventionnement du loyer, qui devra correspondre au plafond fixé par les collectivités territoriales. Ce plafond n’a pas encore été défini. Cependant, il est fort probable que les autorités le déterminent en prenant comme référence les dispositifs Borloo et Scellier, ou en se basant sur les résultats des audits menés par l’observatoire Clameur sur les loyers.nnLes crédits d’intervention de l’ANAH revus à la baissennL’Union nationale de la propriété immobilière dénonce ces réformes. Elle argue que ces aménagements ont pour principal objectif de réduire indirectement les crédits d’intervention de l’ANAH. En effet, un certain nombre de propriétaires occupants, économiquement faibles, ne peuvent être soutenus financièrement par les établissements bancaires. Or, les aides de l’agence sont destinées à compléter d’autres apports. D’après ses estimations, le budget de l’ANAH connaîtra un fléchissement de 15 % l’année prochaine. Il va passer de 548 millions d’euros à 471 millions d’euros.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.