Paris : flambée du prix de l’immobilier !

Décidément, le prix de l’immobilier dans la ville de Paris a retrouvé toute sa vigueur et se lance vers une hausse vertigineuse. Les chiffres du second semestre ne font que confirmer ce fait. Comparé à l’an dernier, le prix affiche déjà 7 à 8 % de hausse et les prévisions vont même jusqu’à estimer une hausse annuelle de 10 %. Ceux qui envisagent de faire une acquisition dans la capitale devraient se préparer à débourser entre 6 400 à 6 700 par mètre carré !nnImmobilier à Paris : la ville de la reventennSi le prix semble exorbitant, les acquéreurs n’en sont pas moins découragés. Pour cause ? Paris constitue plutôt un marché de revente que d’achat. Le prix de l’immobilier est ainsi conditionné par ce système de revente et d’achat. Les primo-accédants représentent moins de 15 % et ils sont dans la plupart des cas aidés par leurs parents. Quant aux investisseurs, ils sont de moins en moins nombreux, car cette flambée des prix n’est pas propice à un bon rendement locatif. Le plus étonnant est que même si les ventes ont tendance à se débloquer, l’offre continue à se faire rare, une situation qui donne des ailes à la hausse des prix de l’immobilier.nnParis : l’immobilier devient une valeur refugennAvec la crise, les taux de crédit immobilier se trouvent à leur plus bas niveau. Au lieu de contribuer à rendre les prix des logements plus raisonnables, ce phénomène incite au contraire à investir dans une valeur jugée plus sûre comme l’immobilier. Cependant, cette forte hausse fragilise le pouvoir d’achat des acquéreurs et les oblige à s’éloigner de la capitale. Cette migration explique en partie la hausse des prix de l’immobilier en première couronne et dans certaines villes cotées de Paris. En dehors de ces zones, les demandes n’explosent pas et les offres sont loin d’être insuffisantes. Dans certaines communes où la bousculade se fait moins sentir, les prix ont quand même baissé pendant la crise et les vendeurs ne se pressent pas en attendant que le prix se redresse un peu. En tout cas, une légère reprise a été enregistrée sur l’ensemble de l’Île-de-France et l’on espère que la hausse se stabilisera à ces 10% au risque de paralyser à nouveau le marché.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.