Prêts immobiliers : vers un raffermissement des taux

Au cours du quatrième trimestre de l’année 2010, en particulier durant le mois de novembre, les taux des prêts immobiliers se sont maintenus à un niveau relativement bas. Les taux fixes du marché stagnent autour de 3,35 %, pour les crédits dont l’échéance s’étale sur quinze ans, et aux environs de 3,50 %, pour les prêts dont les remboursements s’échelonnent sur vingt ans, selon les analystes du groupe Empruntis. Seuls quelques établissements opérant à l’échelle régionale continuent à publier des barèmes en baisse dans un but purement commercial. En principe, les taux appliqués auprès des enseignes ne devraient plus connaître aucune évolution significative d’ici la fin de l’année.

n

Cette situation est la conséquence des politiques économiques menées par les gouvernants. En effet, les établissements bancaires fixent la valeur des taux des prêts immobiliers en se référant au taux des emprunts à long terme contractés par l’État. À titre d’exemple, l’OAT – 10 ans se situe à l’heure actuelle en dessous de 3 % et le taux de refinancement de la banque centrale européenne stagne à 1 %.

n

Les conditions n’ont jamais été aussi attractives. Selon une étude menée par l’Agence nationale pour l’information et le logement ou ANIL, la capacité d’emprunt des foyers s’est largement améliorée ces deux derniers mois par rapport à la même période en 2008. Pour tirer profit de ce contexte, les ménages qui ont souscrit auparavant un prêt immobilier devraient envisager une renégociation de leurs contrats. Ceux qui projettent d’acquérir un logement ne devraient plus hésiter à franchir le pas, s’ils remplissent les conditions requises par les établissements prêteurs.

n

Toutefois, la hausse généralisée des prix de l’immobilier, en particulier dans la capitale, risque d’aller à l’encontre des prévisions de l’ANIL. En s’en remettant au dernier baromètre du promoteur immobilier Efficity, le coût du mètre carré atteint dans certains quartiers parisiens 7200 euros. Cette flambée ne peut en effet être compensée par une baisse du taux d’emprunt.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.