Crédit immobilier : les taux se ressaisissent dès janvier

La nouvelle année s’annonce pleine de rebondissements dans le secteur de l’immobilier. Parallèlement à la hausse des prix, voilà qu’une hausse des taux se confirme à l’Observatoire Crédit Logement /CSA.rn

Crédit immobilier : les taux gravitent autour de 3,47%

rn

La hausse des taux du crédit immobilier continue progressivement son envol. Avec une augmentation de 0,22 % en 3 mois, elle commence à prendre de l’allure. Cet accroissement du coût du prêt immobilier se traduit également par une baisse, enregistrée depuis le début de cette année, des nouveaux prêts. Il est vrai que de nombreux emprunteurs ont profité de la fin de l’année 2010 pour conclure leur prêt et anticiper la réalisation de leurs projets, ce qui explique en partie ce recul de la demande. Afin de maintenir la hausse à un niveau raisonnable, le délai de remboursement du crédit immobilier connaît une nette diminution. Celui-ci est passé de 206 à 201, voire à 199 mois pour l’ancien, en janvier.

rnrn

Crédit immobilier : les emprunteurs paralysés par la suppression du crédit d’impôt

rn

L’année 2011 s’annonce assez mal pour les emprunteurs et les futurs acquéreurs d’immobilier. Avec la suppression du crédit d’impôt depuis le début du mois de janvier, la solvabilité des emprunteurs s’est dégradée d’environ 7 % comparé à novembre 2010. Rappelons que le crédit d’impôt est une offre lancée en faveur du TEPA ou travail, emploi et pouvoir d’achat. Les primo-accédants et tous les autres acquéreurs y avaient droit dans le cadre de l’achat ou la construction d’un logement principal, ceci sans limite ou plafonnement de ressources. En plus de la hausse des taux du crédit immobilier, la suppression du crédit d’impôt, d’autres facteurs viennent assombrir le tableau. En effet, les charges et les impôts ont tendance à s’alourdir tandis que les aides au logement deviennent moins importantes.

rnrn

Crédit immobilier : comment envisager l’avenir ?

rn

Difficile d’envisager si les taux du crédit immobilier vont continuer leur hausse ou vont éventuellement baisser. Il ne fait aucun doute que le niveau attractif du taux du prêt immobilier ne pouvait se maintenir éternellement. Il est donc prévisible que la tendance soit à la hausse malgré un taux encore faible de la BCE. L’OAT de son côté a progressivement augmenté pour afficher actuellement un taux de 3,62 %. Quoi qu’il en soit, l’évolution des taux de crédit reste imprévisible. Affaire à suivre… de près !

rnrnrn

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.