Faut-il acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?

immokredityA surface et à localisation identiques, le neuf coûte, a priori, plus cher. A priori seulement. Il est vrai qu’il est plus agréable d’entrer dans un logement qui n’a jamais été habité, construit avec des matériaux de qualité, gage de durabilité, de confort et de sécurité.

n

nnn

Le neuf est, en effet, aujourd’hui soumis à des normes de qualité de plus en plus rigoureuses. Un de ses grands avantages : il permet de bénéficier de garanties contre les malfaçons. Pendant un an après la livraison, la garantie de parfait achèvement vous assure contre les vices et malfaçons, même non inscrits au procès-verbal de livraison. Quant à la garantie de bon fonctionnement, elle court sur deux ans et concerne plus particulièrement les éléments d’équipement (les portes ou les fenêtres). Enfin, une garantie décennale couvre toute malfaçon suffisamment grave pour compromettre la solidité de la construction ou rendre votre logement inhabitable. A la différence de l’ancien, de gros travaux ne sont donc pas à prévoir. Enfin, les frais de notaires sont moins élevés dans le neuf, environ 3% que dans l’ancien, environ 7%.

n

Cependant, l’ancien n’est pas à négliger. Souvent moins cher, il se situe plus généralement dans les centres villes, assurant à sa valeur une meilleure tenue dans le temps. De plus, nombreux sont ceux qui trouvent que l’ancien a beaucoup plus de cachet. Mais à court ou à moyen terme, des travaux sont à prévoir. Il faut souvent refaire l’électricité, remplacer la plomberie, les fenêtres. On peut voir ça du bon côté et se dire que les travaux peuvent justement donner l’occasion aux nouveaux propriétaires de façonner leur appartement à leur goût. Chose inenvisageable dans un appartement neuf.

n

Il est important de savoir que si l’on achète un bien immobilier pour le louer, peu importe qu’il se situe dans l’ancien ou dans le neuf, les deux bénéficiant de régimes fiscaux avantageux. Il en existe deux : le dispositif de Robien et le dispositif Borloo populaire.

n

Le dispositif de Robien est ouvert à ceux qui achètent un logement ancien ou neuf destiné à la location à titre de résidence principale. Pour pouvoir en bénéficier, le bien devra être loué pendant une période de 9 ans minimum. Une déduction forfaitaire pouvant aller jusqu’à 50% s’appliquera aux revenus fonciers tirés de la location de logements anciens privés à loyers maîtrisés. Il est possible de louer l’appartement à un ascendant ou à un descendant à partir du moment où il ne fait pas partie du même foyer fiscal. Pour que ce régime fiscal soit intéressant, il est nécessaire de payer au moins plus de 3 500 euros d’impôts.

n

Le nouveau dispositif Borloo populaire est réservé aux personnes physiques qui achètent ou font construire un logement neuf destiné à la location à titre de résidence principale. Pour pouvoir en profiter, le bien doit être loué pendant une période de 9 ans. Il n’est pas possible de le louer à un ascendant ou un descendant. L’investisseur pourra amortir 65 % du coût d’acquisition du logement à raison de 6% par an pendant les 7 premières années puis de 4% par an les 2 années suivantes. Il peut ensuite proroger le système deux fois par période de 3 ans, à raison de 2, 5% d’amortissement par année prorogée.

n

Une contrepartie à tous ces privilèges, l’investisseur doit choisir un locataire dont les ressources n’excèdent pas certaines limites. Ces plafonds varient en fonction de la localisation du bien et de la composition de la famille.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Jean Julien

Blogueur spécialisé dans les Finances Personnelles pour Optissima.com, je vous informe sur l'actualité de la Banque et du Crédit. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou poser vos questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.