La banque postale : une nouvelle formule de prêt personnel sur le marché des crédits à la consommation

Ragaillardie par un bénéfice jamais réalisé depuis sa création, 587,7 millions d’euros soit une croissance de plus de 94 %, la filiale du groupe public La Poste entend étendre ses activités. Ainsi, après le crédit immobilier, la Banque Postale continue sur sa lancée en offrant désormais à ses clients un régime de crédit à la consommation unique. La société compte même proposer dans un avenir proche, une formule de crédit aux entreprises.rnrnAnnoncé le mardi 30 mars dernier par le président du directoire de la Banque Postale, Patrick Werner, le crédit à la consommation de La Poste a été mis à la disposition du public depuis le 1er avril. Ses points forts reposent sur trois concepts inédits en matière de crédit à la consommation ; des atouts qui permettraient à ce crédit de séduire facilement ses clients et d’en attirer des nouveaux. En premier lieu, il y a les taux attractifs : ce sont les plus faibles du marché. Ainsi, un crédit compris entre 1 500 et 21 500 euros, remboursable entre 12 et 48 mois, se verra appliquer un taux d’intérêt de 4.9 %. En deuxième lieu, le prêt ne s’accompagne pas de l’option du crédit renouvelable pour éviter que les clients en situation financière ne tombent dans la spirale du surendettement. Enfin, l’offre est proposée en partenariat avec l’association Crésus ; cette dernière apportera son soutien aux débiteurs qui rencontreront des difficultés pour honorer leurs échéances. En clair, le maître mot de ce nouveau produit de la Banque Postale est « transparence ».rnrnLe projet ambitieux de cet organisme financier semble être soutenu par l’État. Rappelons en effet ce discours sur l’aménagement du territoire de Nicolas Sarkozy au cours duquel il a fait savoir que l’État solliciterait La Poste pour que cette dernière se lance dans l’offre de crédits aux PME et aux très petites entreprises en milieu rural. Par la suite, la ministre de l’Économie, Christine Lagarde a adressé une lettre à Jean-Paul Bailly, président du groupe public, afin qu’il présente une offre de services en ce sens. En guise de réponse son interlocuteur lui a fait savoir que la Banque Postale souhaiterait ne pas se cantonner aux crédits pour PME, mais aimerait offrir ce nouveau produit à toutes les entreprises.rnrnFace à ce développement accéléré, les syndicats préfèrent tirer le signal d’alarme : ces prêts soi-disant éthiques ne manqueront pas d’être rattrapés par les impératifs commerciaux !

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.