Prêt personnel ou crédit revolving, les astuces à maîtriser

Avant de vous engager dans un crédit personnel ou dans un crédit revolving, plusieurs questions doivent être posées afin d’éviter les éventuels pièges, sources de déconvenue.rn

Choisir son crédit en fonction de son utilisation

rn

Si vous souhaitez réaliser des achats planifiés avec une dépense connue à l’avance, le mieux est d’opter pour un prêt personnel. Ce type de prêt offre un meilleur taux de remboursement variant entre 6% à 9% par an, moins exorbitant que celui des crédits renouvelables atteignant sans peine la barre des 15% par an. En revanche, le crédit revolving s’avère utile pour une dépense imprévue. Notons toutefois que cette réserve d’argent frais mise à votre disposition est à rembourser dans le plus bref délai sinon elle risque d’aggraver vos difficultés financières.

rnrn

Crédit revolving, prêt personnel : mode de fonctionnement

rn

Le taux appliqué lors d’un prêt personnel est plus lisible comparé à celui du crédit revolving. Pour ce dernier, chaque fois que vous touchez à la réserve, vous devez rembourser le montant en question plus le taux appliqué le jour du prêt. Il en est de même pour la durée de remboursement qui est fixe pour le taux personnel et assez élastique pour le crédit revolving. Face à cette incertitude sur la durée, le mieux pour l’emprunteur est de réduire au minimum sa réserve d’argent, de la suspendre ou de résilier le crédit. Dans ce cas, le reste de la somme empruntée doit être remboursée à la manière d’un prêt classique.

rnrn

Crédit revolving et prêt personnel, le coût et l’assurance

rn

Seul le TEG ou taux effectif global peut vous renseigner sur le coût réel de votre crédit. Ce taux englobe la somme empruntée, les taux d’intérêt appliqués ainsi que les frais annexes. Notons au passage que cette information est obligatoire quel que soit le type du contrat de prêt. L’assurance du prêt sur le décès, l’invalidité ou le chômage ne doivent pas être obligatoires pour l’emprunteur. Malgré cela, les organismes de crédit les intègrent souvent dans les conditions d’octroi d’un prêt, renseignez-vous sur ce point avant de vous engager.

rnrn

Crédit revolving et prêt personnel, comment renoncer au crédit ?

rnSelon la législation en vigueur, le souscripteur peut revenir sur sa décision concernant un prêt personnel ou un crédit revolving dans la limite des sept jours suivant la signature de son premier contrat. Pour cela, aucune justification n’est requise, il faut toutefois qu’aucune somme ne se trouve à la charge de l’emprunteur. Ce délai de désistement a été prolongé suite à la réforme du crédit à la consommation et passe à 14 jours. Par ailleurs, le remboursement anticipé de la totalité du crédit ou tout simplement une partie de celui-ci est également possible sans aucuns frais supplémentaires.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !
  1. credit dit :

    Bon article. Pour certains types de crédit comme le crédit auto, il ne faut pas aussi hésitez à négocier le crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.