Les impacts de la variation du taux d’usure sur les offres crédit renouvelable fournies par les principaux établissements de crédits

L’entrée en vigueur de la Loi Lagarde le 01 juillet 2010 prévoit une convergence des taux d’usure qui seront appliquées aux prêts personnels et aux crédits renouvelables à partir du 01 juillet 2011. Son application entrainera une profonde mutation du marché du crédit car les établissements de crédit devront adapter leurs offres.

rn

La loi Lagarde et le mode de détermination du taux d’usure

rn

La loi Lagarde entraîne depuis le 01 juillet 2011 un changement dans le mode de détermination des taux d’usure pour les crédits renouvelables et les prêts personnels. Avant le 01 juillet 2011, c’est surtout la nature du crédit demandé qui déterminait le taux d’usure à appliquer. En effet, le taux d’usure n’était pas le même pour un crédit renouvelable et pour un prêt personnel. Cette situation a entrainé l’explosion des offres de crédits renouvelables, ces derniers étant bien plus rémunérateur pour les établissements de crédit par rapport aux prêts personnels.

rn

Pour faire face à la surabondance d’offres de crédits renouvelables, la loi Lagarde impose de définir le taux d’usure par rapport au montant du prêt, et non plus par rapport à la nature du prêt. Il s’en suit que le taux d’usure applicable aux crédits renouvelables baissera tandis que celui applicable aux prêts personnels augmentera. Cette double variation du taux d’usure modifiera les habitudes des professionnels du crédit et entrainera une profonde mutation du marché du crédit.

rn

Un bouleversement du marché de crédits renouvelables

rn

La loi Lagarde crée de profondes mutations du marché de crédits renouvelables. En effet, vu que le taux d’usure diminue, une véritable concurrence s’instaure au niveau du prix. Nous devrions donc assister à long terme à une baisse significative du taux d’usure. Cette situation irréversible nous permettra de voir les entreprises qui suivront le mouvement et celles qui feront comme si de rien n’était.

rn

La plupart des établissements de crédit qui sont informées de cette situation proposeront des offres de crédit renouvelable à des taux d’usure plus bas car ils suivront la tendance du marché. Par contre, d’autres seront inflexibles et garderont des offres de crédit à taux élevé. Dans ce dernier cas, ces entreprises doivent faire attention car les nouveaux prospects risquent de voir ailleurs si l’offre ne leur satisfait pas. Ces entreprises devraient plutôt s’adapter et suivre la tendance du marché pour survivre car ils risquent de perdre leurs clients.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.