Rachat de crédit : profitez de la baisse des taux !

La période est idéale ! Rarement effectuer un rachat de crédit a semblé aussi opportun, surtout pour ceux qui ont contracté un prêt immobilier en 2008, juste avant la baisse — certains diraient l’écroulement — des taux à long terme.rnrnSur un peu plus d’un an, les taux des prêts immobiliers ont concédé de 1,00 % à 1,5 % dans le sillage des OAT 10 ans, passées de 4,50 % à 3,53 %, et de l’Euribor 1 an dont le rendement est tombé de 5,49 % à 1,25 %. Ces deux produits sont les principales ressources de financement des banques pour le crédit à long terme en taux fixe. Aujourd’hui, il est courant d’obtenir des taux aussi bas que 3,75 % pour du 15 ans et à peine 0,2 % de plus pour du 20 ans. De même, pour les taux variables, la chute vertigineuse de l’Euribor 3 mois (passé de 5,34 % à 0,73 %) a rendu possible les 2,5 % pour du 15 ans.rnrnLe rachat de crédit a donc le vent en poupe, comme l’avouait récemment un courtier pour qui cette opération représente près du quart des demandes qu’il traite. Rien de plus normal en fait vu les économies qui peuvent être réalisées. Un ménage qui rachète son prêt immobilier économise non seulement sur les taux, mais aussi sur la durée, car le deuxième crédit est généralement plus court que le premier. Concrètement, sur un prêt de 200 000 euros contracté à 5,2 % et sur lequel il reste encore 19 ans à courir, il est possible de gagner un peu plus de 13 500 euros nets. Pour cela, il faut le racheter au moyen d’un crédit de 195 000 euros à 3,9 %, courant sur 19 ans également. L’économie brute avoisine les 22 000 euros, mais lui sont soustraits des frais d’hypothèques de 2 500 euros, les frais de dossier ainsi que les pénalités de remboursement (environ 6 000 euros). Ces dernières sont fixées légalement à six mois d’intérêts et ne peuvent dépasser 3 % du capital restant à rembourser.rnrnLe gain réalisé demeure fonction du différentiel de taux (à moins de 1 %, l’opération risque de ne pas être rentable) et de la durée restant à courir. Plus celle-ci est longue, et donc plus le rachat de crédit est effectué tôt, plus il a de chances d’être conséquent. C’est en effet au début du remboursement que la part d’intérêts comprise dans les mensualités est la plus importante. Pour toutes ces raisons, les ménages qui sont le plus à même de bénéficier d’un rachat de crédit en ce moment sont ceux dont le prêt a été contracté au second trimestre 2008, alors que les taux étaient à leur plus haut.rnrnCeux dont les prêts ont débuté avant cette période ont toujours la possibilité de contacter un courtier qui pourra leur proposer diverses simulations. Les gains ne seront peut-être pas aussi importants, mais resteront bons à prendre. Enfin, pour ceux qui entretiennent d’excellentes relations avec leur banque, il demeure l’option de renégocier son crédit. Il est cependant très rare que l’établissement financier accepte…

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Khadidiatou Diallo

Chef de Produit pour Kredity.com, je vous informe sur l'actualité du Crédit et je vous donne tous les bons plans du marché. N'hésitez pas, posez vos questions ou commentez mes articles !
  1. Juillet 2010\ns’il est vrai que la baisse des taux permet de renégocier ses crédits il ne faut pas oublier que seul l’analyse au cas par cas des dossiers peut permettre de prendre la bonne décision pour faire ou ne pas faire.\n\nDans le cadre strict de rachat de crédits conso+ immo il y a une baisse de mensualité importante.\ndans le cas d’un seul rachat de crédit immobilier il faut:\nque le bien est pris de la valeur car les banques regardent le ratio hypothécaire (valeur des dettes sur la valeur du bien)\ncar les banque se couvre du risque entre 80% au mieux 90%. Dans le cas d’achat récent sans apport on a un probleme.\nIl faut aussi tenir compte des pénalités de remboursement anticipé et des frais de notaire sur les actes et les prises de garantie.\nSouvent mal compris le prêt a taux variable (il y en a de très mauvais qui font mauvaise presse aux bons) est une solution permettant de suivre les variations des taux. IL FAUT QU’IL SOIT CAPE.

  2. ezacal dit :

    attention ! le fait de regrouper vos crédits ne vous permettra pas de faire baisser le taux d’un crédit immobilier!\nLa seule solution pour faire baisser ce taux est de renégocier votre crédit immobilier.\nLes taux du rachat de crédit ne seront jamais aussi bas qu’un crédit immo, ce n’est d’ailleurs pas le but : il permet uniquement de regrouper les crédits d’une personne surrendettée en allongeant la durée du prêt.\nNe mélangeons pas tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.