Assurance moyens de paiement, carte bancaire, banque, assurance

Chéquier égaré, carte bancaire dérobée en même temps que son portefeuille, voire données personnelles piratées sur internet, rien de plus énervant (et potentiellement dangereux ! ) que de perdre l’un ou l’autre de ses moyens de paiements. Pour y parer, la plupart des banques proposent une assurance moyens de paiement pour un coût avoisinant les 25 euros par an. Alors, réelle protection ou gadget dont on peu aisément se passer ? La réponse n’est pas si simple.rnrnLes garanties de l’assurance moyens de paiementrnrnBien sûr pour minimiser les risques de détournement, il convient de contacter au plus vite sa banque dès que l’on constate la perte de sa carte ou de son chéquier. Il existe même un numéro unique pour cela, celui du serveur interbancaire (0 892 705 705) disponible tous les jours, 24 h/24. Il faut noter qu’un appel ne suffit pas et qu’il sera dans tous les cas nécessaire d’« officialiser » la perte par l’envoi d’un courrier recommandé. Malheureusement, entre la constatation du vol et la réception du courrier par la banque, il reste fort possible que les malfaiteurs usent et abusent de la carte bancaire ou du chéquier. L’usager en sera alors pour ses frais, dans la limite de 150 euros. Seules exceptions, les montants d’argent débités à l’insu du titulaire (par internet ou téléphone) alors que sa carte était bien en sa possession. Dans ce cas précis, l’intégralité des sommes doit être remboursée.rnrnL’assurance moyens de paiement a donc pour principal avantage de garantir le remboursement de la totalité de l’argent détourné. La protection peut même être encore plus étendue selon les établissements, qui iront parfois jusqu’à dédommager leur client des montants exposés pour remplacer les papiers d’identité perdus lors du vol, ou le remplacement des serrures s’il y a eu effraction.rnrnIndispensable pour un maximum de sécuritérnrnIci il faut être clair, même si personne n’est à l’abri d’un coup du sort, quelques principes de précautions suffisent en général pour se prémunir des mauvaises surprises comme garder son code secret pour soi ou éviter les transactions avec les sites non sécurisés ou encore mettre toute la diligence nécessaire pour effectuer l’opposition. Néanmoins, ceux qui souhaitent bénéficier d’une protection maximale ou que leur profession expose à des risques accrus ne pourront faire l’impasse sur cette garantie qui, il faut le reconnaître, facilite grandement la vie en cas de pépin.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.